• Accueil
  • > Recherche : petite meuh en cuisine

Comment sucrer autrement ?

12092013

Vous continuez à utiliser du sucre blanc ?!? Il est temps de vous mettre à la page avec de nouvelles manières de sucrer vos desserts et autres … ;)

1. Le sirop d’agave

Ce sirop n’est rien d’autre que la version mexicaine du sirop d’érable, issu lui de la sève d’un cactus. Il a longtemps été réservé à la fabrication de la tequila mais avec la lutte contre la malbouffe il est aujourd’hui utilisé à la place du sucre blanc.

Pour les doses, vous pouvez remplacer 100 gr de sucre blanc par 75 gr de sirop d’agave car il a un pouvoir sucrant 25 % plus important que le sucre. Il est parfait pour assaisonner un thé ou un yaourt et peut même être utilisé pour un produit cuisiné puisqu’il résiste à la cuisson. Un bémol par contre il ne caramélise pas et est 3 à 4 fois plus cher que du sucre raffiné.

Pour votre santé, il possède un index glycémique bas (limite les pics d’insuline contrairement au sucre blanc et donc le stockage de la graisse) mais à forte dose il peut créer des troubles digestifs.

2. Le sirop d’érable

On passe de l’Amérique du sud à l’Amérique du nord… Il est le produit phare du Canada et est obtenu par concentration de la sève de certaines variétés d’érables. On va dire on fait avec ce que l’on trouve… Il faut tout de même 40 L pour fabriquer 1 L de sirop. Ce procédé nous viens des Amérindiens de l’est du Canada et nord-ouest des Etats Unis.

Il peut être utilisé avec vos pancakes mais pas seulement… Il s’adapte pour toutes les recettes et en particulier avec le poisson ou du poulet mélanger avec du beurre et de la moutarde.

Riche en minéraux essentiels, il a comme le miel des pouvoirs antioxydants et anti inflammatoires. Il est aussi moins caloriques que le miel (260 Kcal/100 gr contre 312 Kcal/100 gr pour le miel et 400 Kcal/100 gr pour le sucre).

3. La stévia

The last born !!! La dernière tendance du moment !!! Utilisée depuis des siécles en Amérique du sud, sa commercialisation n’est autorisée que depuis 2010 en Europe. Il est déjà utiliser par taillefine, sprite…

Son pouvoir sucrant est 200 à 300 fois plus élevé que le sucre. On remplace 100 gr de sucre par 2 ou 3 gr de stévia. Autrement dit, on l’utilise en petite quantité ! De plus, il supporte des températures jusqu’à 200°C par contre il possède un petit gout de réglisse.

En plus d’un indice calorique nul, elle présente un indice glycémique nul… Mais à quand les effets secondaires ?

4. Le miel

L’un des plus vieux aliments du monde, il est le premier agent sucrant utilisé.

Vous pouvez l’utiliser froids comme chaud (il supporte la cuisson sans problème) sur tous supports et même avec certains fromages.

Le miel apporte plein de bonnes choses à l’organisme… Vous trouverez tous les détails dans un précédent article

5. Le xylitol de bouleau

Vous croyez qu’uniquement en Amérique on piquait la sève des arbres pour sucrer nos yaourts… Et bien non ? Dans les pays nordiques, on utilise la sève du bouleau sous forme de petits cristaux (comme le sucre semoule). Son avantage, c’est qu’il n’a aucun arrière-gout.

Il se marie très bien aux préparations chauds comme froides mais attention son pouvoir sucrant augmenter de 50 % avec la cuisson.

Pour votre santé, il est bénéfique pour votre balance (40% moins calorique que le sucre blanc et index glycémique faible) mais également pour la santé bucco- dentaire (rafraîchit l’haleine et aide à la prévention des caries)

6. Le rapadura = sucre de canne = sucre complet

Contrairement au sucre blanc, son procédé de fabrication est naturel. Pour 21 kg de sucre, il faut laisser évaporer 10 kg de jus de canne à sucre puis séché et broyé finement le résidu obtenu. C est un sucre non cristallisé, identifiable à sa couleur très foncée et sa texture légèrement humide.

En pâtisserie, c’est l’allié idéal pour apporter un petit gout caramélisé à votre préparation.

Point de vue santé, n’ayant subi aucune transformation ni raffinage il conserve tous les sels mineraux, vitamines et acides aminés de la anne à sucre. In est riche en vitamines B1, B2, B5 et E et apporte potassium, magnésium, calcium, phosphore et fer.

Bref la conclusion… Chacun ça manière de sucrer




ART MANUEL NON CULINAIRE – Mister Jonglage

18072013

Bon vous l’avez tant espéré… le retour de petite meuh.

Suite aux reproches répétés de top chef, petit meuh était en gréve… Un accord ayant été trouvé entre le syndicat des petits meuhs exploitées et le syndicat des top chef trop exigeants, l’activité peut reprendre.

Attention ! La reprise est sous le signe de la diversification. Et oui la crise oblige. A partir d’aujourd’hui, en plus des recette, vous trouverez des idées d’art manuel et de décoration ce qui vous permettra de sortir un peu de votre cuisine

Pour faire deux magnifiques jongleurs

Mister Jongleur
Album : Mister Jongleur
Photo du Jongleur
1 image
Voir l'album

Matériel 

  • 2 * boule en polystyrène de 5 cm de diamètre (les têtes)
  • 2* boule en polystyrène de 7 cm de diamètre (les ventres)
  • 8 * boule en polystyrène de 2 cm de diamètre(les boules)
  • De la peinture acrylique
  • Crème patine or et argent
  • Des paillettes de toutes les couleurs à saupoudrer
  • Chenilles métallisées de 6 mm de diamètre.
  • 4 * yeux mobiles décoratifs de 7 mm de diamètre.
  • 2 * carré de polystyrène (découpé au couteaudans un grand bloc de polystyrène)
  • Du fil aluminium à modeler
  • Une pince
  • De la colle en pot à mettre au pinceau
  • Du vernis à mettre au pinceau
  • Des cures dents

 

Etape 1 :

Peindre les deux têtes, les ventres et les boules de jonglages. Pour les têtes et les bulles, utiliser de la peinture acrylique.
Pour les ventres, utiliser de la crème de patine or ou argent. Pour la crème de platine, le plus pratique est de l’étaler avec les doigts et de surtout bien les laver après.

Pour vous faciliter la tâche, il vous suffit de planter un cure dent dans chaque boule et de peindre en tournant la boule comme si vous admiriez une sucette ou un glace. Pour faire sécher vos œuvres, prendre un morceau de polystyrène de votre bloc et planter vos cures dents dedans.

Pour les ventres, c’est fini pour l’étape 1

Pour les têtes, une fois que la peinture est sèche, dessiner à la peinture le nez et le sourire. Faire sécher et recouvrir de vernis mat ou brillant selon votre préférence. Puis coller les yeux.

Pour les balles, une fois que la peinture est sèche, recouvrir de colle et saupoudrer de pailles (de couleur proche de la peinture mise)

Peindre également et vernir le socle carré en polystyrène. Vous pouvez si vous le souhaitez le saupoudrez de paillettes.

Etape 2 :

Couper 8 morceaux de fil d’aluminium. Pour les bras, afin de faire les mains, à l’aide d’une pince faire des tours dans le fil (voir la photo)

Etape 3 :

L’assemblage… Et oui vous allez devoir mettre ensemble tous ces petits bouts.

Sur chaque bras, enfiler deux boules de polystyrène pour faire les balles.

Accrocher la tête et le ventre en utilisant un cure-dent (comme une brochette).

Planter ensuite les bras et les jambes dans le ventre de votre bonhomme.

Il ne vous reste plus qu’à planter les jambes dans votre socle.

Etape 4 : Final touch

Couper les chenilles métallisées et les planter sur la tête pour faire des cheveux.

 

FINI :)




Crevettes à l’huile essentielle de pamplemousse

11032013

Une petite recette facile pour utiliser vos huiles essentielles.

Il y a quelques temps, un petit billet sur les huiles essentielle avait été publié. Si vous le souhaitez, n’hésitez à le relire C’EST PAR LA

La recette est à adapter en fonction du nombre de personne ou de la quantité souhaitée.

Par personne prévoir 100 gr de crevettes roses décortiquées, une cs de huile d’olive ou d’huile de colza et un coup de spray de l’huile essentielle pamplemousse brum’.

Mettre vos crevettes dans une papilotte en silicone ou dans un plat allant au four avec l’huile et un peu de gros sel. Les faire cuire à 65°C durant 20 minutes. A la sortir du four, les mettre dans un petit plat. Récupérer l’huile présente dans votre plat et mélanger la avec un spray d’huile essentielle de pamplemousse (Il faut toujours mettre les huiles essentielles en fin de cuisson et mélanger avec un corps gras… Petit rappel). Cette huile vous permettra de napper un peu vos crevettes mais également d’assaisonner votre salade d’accompagnement.

Par contre, petite meuh est encore fâchée car elle a oublié de prendre les photos… Il y a du relâchement dans l’air;)  




A propos… de mon nouveau partenaire Birambeau

4032013

Ca y est petite meuh a son premier partenaire BIRAMBEAU

Mais à part être mon partenaire, c’est quoi d’autre ?

C’est un créateur d’accessoires culinaires depuis 1929 et offre une gamme complète d’ustensiles pratiques et ludiques de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Vous trouverez des ustensiles très pratiques et rigolos comme :

  • Des gants super rigolos pour éviter de brûler ces petites pattes (C’est l’expérience qui parle). Ils sont composés de silicone et de coton ce qui permet de pouvoir faire face à toutes les cuissons 
  • Des emportes pièces spéciaux pour les toasts et canapés apéritifs… Vive l’apéro !
  • Des sprays à huile… pour assaisonner avec parcimonie vos salades et grillade. La ligne avant tout.
  • Des thermomètres qui peuvent se déguisaient en spatules. La classe pour les soirées déguisées.
  • Des moules en silicones de toutes les couleurs
  • Des crochets trop mimis

Bref vous l’aurez compris des trucs trop biens pour cuisiner principalement

Le premier colis envoyé se composé de leur meilleurs produits une cuillère balance et des douilles 

Et le tout en images…

Birambeau
Album : Birambeau
Birambeau - la cuisine plaisir Ustensils de cuisine
4 images
Voir l'album
 

Il ne vous reste qu’à attendre un peu pour lire mes tests de ces produits et je vous l’avoue, étant une scientifique avant tout, je m’y suis donnée à cœur joie.

En tout cas, Un grand merci à Birambeau pour leur colis et aussi leur gentillesse !  




A propos… du nouveau compagnon de petite meuh.

4032013

Petite meuh est heureuse de vous présenter son chef cuisto : Top Chef

Top chef
Album : Top chef
Le chef qui parait gentil adorable mais en réalité...
2 images
Voir l'album
 

Comme tous les chefs, il ne fait pas grand-chose mis à part le fait de critiquer. Il opère principalement dans les rubriques : je critique, je ne suis pas content ou je teste….

Passionné de cuisine depuis toujours, Top chef bouleverse les recettes et la cuisine de petite meuh qui se cache désormais pour râler derrière c’est fourneau ;). Bref, ATTENTION PETITE MEUH, Top chef surveille !  

Et il commence sa prise en fonction en envoyant petite meuh en formation une semaine à l’atelier des sens… Courage petite meuh




Petite meuh a testé pour le vous … LE CHARDENOUX DES PRES

3032013

Ayant un fan de Cyril Lignac à la maison (et également de top chef), j’ai testé le bistrot chardennoux des prés (Le restaurant de Cyril le plus abordable point de vue prix)

Chardennoux des prés
Album : Chardennoux des prés
Photos de notre escapade culinaire
9 images
Voir l'album
 

L’HISTOIRE DU LIEU

Venir manger dans un restaurant de Cyril Lignac, ce n’est pas uniquement pour venir se régaler, c’est aussi découvrir un lieu authentique. Ce bistrot incontournable du Saint-Germain des Prés des années 60/70 était passage obligé pour dîner avant une virée de nuit dans les clubs de la rive gauche. Le Tout Paris venait pour le charisme emblématique de son propriétaire, Claude Sainlouis. Entre 2000 et 2010, c’est le restaurateur Daniel Vermot qui reprit cette institution Bistrotière. Passionné de politique, il le décora de portraits des présidents français et le renomma « Claude Sainlouis : le restaurant des présidents ».

Le Chef Cyril Lignac le rebaptise à son tour Le Chardenoux des Prés, faisant écho à son premier bistrot, de la rue Jules Vallès, tout en préservant l’esprit du lieu. La fameuse tapisserie fleurie a été restaurée, tout comme le carrelage gré cérame d’origine dont la couleur moutarde se marie au camel-Cognac des banquettes en cuir. Les tables nappées sont éclairées par des lampes vintage et le bar en marbre a été agrandi afin de pouvoir s’y installer confortablement. 



LA CUISINE

Le Chef décide de décliner sa cuisine de bistrot à St Germain et remet à l’honneur les spécialités de la cuisine Française, en ne perdant jamais de vue le respect de la tradition et des produits du terroir. Les madeleines moelleuses, sorties toutes chaudes du four pour accompagner le café, résument à elles seules l’esprit de générosité qu’il souhaite offrir dans ses bistrots.

L’AVIS DE PETITE MEUH

Arrivés 15 minutes en avance, le serveur blague avec nous. L’ambiance est décontractée tout en étant professionnel. Le restaurant est composé d’un comptoir de bar où l’ou peut prendre son repas et deux salles plus en retrait aménagées de tables, chaises et banquettes en cuir. Peut être par habitude de la place de la gente féminine, le serveur m’indique la place sur la blanquette. Les cartes arrivent… et l’embarras du choix est là. Tout semble délicieux ! Les plats de la table d’à côté sont servis. C’est magnifique ! Bon revenons à nos moutons, nos choix. Même Mister fan de Cyril Lignac hésite : bœuf tartare ou burger ? Moi, cabillaud ou noix de saint Jacques ? Finalement nous partirons sur un burger pour Monsieur et des noix de saint Jacques pour Madame. Pour patienter, on nous amène des rillettes de porc maison avec du pain. Le temps de les déguster, la salle se remplit, bientôt plus une table n’est libre. Les plats arrivent. La purée de topinambours est légère et fond sur la langue, la cuisson des saint Jacques est parfaite. Mon compagnon de repas n’a lui pas rechigné à finir son burger au pain fait maison et ses frites même les tomates et le cheddar. Pour le dessert, nous avons choisi notre dessert fétiche : le moelleux au chocolat avec une crème glacée à la vanille pour Monsieur et un sorbet fromage blanc citron pour Madame. Les glaces étaient EXCELLENTES, crémeuses, fondantes. Le mi cuit était à tomber par terre et je suis une madame pointilleuse du mi cuit. Le chocolat vous éclate en pleine bouche… J’en rêve encore !!! A la fin du repas, un cuisinier sort un moule de madeleine plein en fer sortant du four et nous en propose alors que nous n’avons même pas pris de café. Ces petites madeleines sont un détour obligatoire. Pour tout vous dire, j’en connais un qui serait prêt à prendre un café ou un thé uniquement pour la madeleine. Bref, en résumé, promis je n’aurais plus jamais la moindre pensée négative envers Cyril Lignac. 




Allumettes de lardons à la lotte

4022013

Une délicieuse recette qui marie à la fois de la viande et du poisson. Très bonne idée pour les indécis. En accompagnement, pour changer, petite meuh vous conseille du riz… Un classique avec du poisson

La lotte, un poisson a la grosse tête !

Malgré son physique, la lotte est le poisson préféré des Français. De son autre nom baudroie, la lotte a une chair fine et délicate qui persiste malgré la cuisson.

Pour bien préparer la queue de lotte il faut enlever soigneusement la peau et les nerfs pour obtenir un morceau très blanc et très fin. Si la lotte reporte un fort succès auprès des cuisiniers c’est grâce à son absence d’arêtes. Elle n’a qu’une unique épine dorsale très facile à retirer. Attention, elle contient beaucoup d’eau il faut donc pratiquement prévoir 1 kg de queue de lotte pour 4 personnes. Mais on peut également déguster les joues et le foie qui se cuisine comme du foie gras.

Pour savoir si votre lotte est cuite, il vous suffit de piquer une brochette au cœur du poisson et de la poser sur votre lèvre inférieure. Si la brochette vous semble chaude c’est que le poisson est cuit !

Retroussons les manches ! 

Pour deux personnes

Préparation : 20 minutes Cuisson 25 minutes

Ingrédients : 400 gr de queue de lotte, 100 gr d’allumettes de lardons ; 6 tomates entières pelées en conserves, basilic, poivre, sel, 2 cs d’huile d’olive, 2 cs de farine.

Faire rissoler les allumettes de lardons dans l’huile d’olive puis retirer les de la poêle.

Enlever soigneusement la peau et les nerfs de vos queues de lotte pour obtenir un morceau très blanc et très fin. Couper le morceau obtenu en fines lamelles. Les fariner et les faire revenir dans la poêle des allumettes. Saler et poivrer.

Ajouter les allumettes, les tomates coupées en morceaux et le basilic.

Laisser cuire 15 minutes en mélangeant de temps en temps.

Servir chaud avec du riz par exemple. En gros, ça donne ceci ! .

Allumettes de lardons à la lotte
Album : Allumettes de lardons à la lotte
Photos de la recette des allumettes aux saveurs de la mer
6 images
Voir l'album




Moelleux aux fruits rouges

1022013

Dans la série pâtisserie et moelleux de Chez Meert, suite et fin (Et oui le livre de recette n’en contient plus d’autres). Donc oui toujours de la poudre d’amande !!!

Ces gâteaux sont idéaux pour un pic nic, gouter…Bref aucune excuse pour ne pas en faire.

Comme d’habitude, la recette est à faire en plein hiver du coup difficile de trouver des fruits rouges frais pour la décoration. De plus, n’étant pas fan du nappage gélatineux, j ’ai zappé l’étape décoration mais les gâteaux n’en sont pas moins bons.

Pour cette recette, il est indispensable d’utiliser des fruits surgelés. Pendant leur cuisson, leur jus en fondant, va contribuer à faire lever les gâteaux. Comme je ne suis pas encore dotée de douille de compétition, j’ai un peu « aménagé » la recette en mélangeant les fruits fouges à la de gelée de framboises et fraises. J’ai ensuite séparé le jus des fruits, ajouter le jus à la pâte et mis des fruits au-dessus des muffins une fois que la pâte avait été poché.

Comme pour les moelleux à l’orange, il faut pocher les gâteaux… Bon petite meuh commence à moins douiller avec la poche à douille et la cuisine aussi ;). Par contre, ils étaient moins faciles à démouler que les moelleux à l’orange…

Attention, prêt…

Pour 12 petits muffins et 2 petits cakes ou pour 10 gâteaux de 100 gr

Préparation : 45 min ; Cuisson : 30 min

Ingrédients : 5 œufs, 182 gr de sucre blanc, 38 gr de vergeoise blonde, 102 gr de beurre doux, 98 gr de beurre demi-sel, 100 gr de poudre d’amande, 150 gr de farine T55, 90 gr de farine spécial gâteau, 5 gr de levure chimique, 120 gr de fruits rouges surgelés mis à température ambiante 3 heures avant, 50 gr de gelée framboise Fraise, Nappage coloré (facultatif), Fruits rouges frais pour la décoration (facultatif).

Mélanger les fruits surgelés et la gelée.

Séparer les blancs des jaunes de 4 œufs. Mélanger au robot (puissant maximale) 132 gr de sucre blanc, la vergeoise blonde, les beurres et
la poudre d’amande. Ajouter, petit à petit, les jaunes d’œufs battus et l’œuf restant battu. C’est important de le faire progressivement car les œufs sortant du frigo provoquent un choc thermique et figent le beurre qui est lui à température ambiante. Ajouter les farines et la levure.

Monter les blancs en neige avec 50 gr de sucre blanc. Incorporer à la pâte. Séparer le jus des fruits et les fruits (si vous n’avez pas de douille de gros diamètre comme moi) et incorporer le jus uniquement à la pâte.

Remplir à la poche à douille les moules siliconés. Ajouter ensuite les fruits rouges au-dessus. Faire cuire 30 min à 160°C.

Vérifier la cuisson au couteau et démouler à froid.

Si vous le souhaitez (ce que je n’ai pas fait) vous pouvez décorer vos gâteaux avec un nappage coloré (sucre gélatiné acheté dans le commerce) et les décorez de fruits rouges frais.

Et bien sûr le mot de la fin les photos

Moelleux aux fruits rouges
Album : Moelleux aux fruits rouges
Photo de la recette des moelleux aux fruits rouges de Chez Meert
7 images
Voir l'album

 




A propos de…

11122012

A propos de...Qui suis je ?

Petite meuh originaire du nord de la France réside actuellement en région parisienne.

De nature perfectionniste et têtue comme la plus part des vaches, elle aime comprendre le chose en profondeur… Ce qui peut expliquer son acharnement à faire plusieures fois une recette même si elle en rate certaines (mais pas toutes…)

Vous noterez une préférence pour les plaisirs sucrées sauf les macarons et la cuisine française.

N’hésitez pas à lui poser des questions sur les recettes ou de poster vos commentaires, elle ralera mais elle répondera ;)

En plus c’est activité culinaire, petite meuh s’est diversifiée (la crise oblige) dans la décoration maison.

 

Un petit mot au sujet des partenariats, publicité etc…

Dans ce blog, je partage recettes et bonnes adresses.  Je parle de ses produits, en toute liberté, parce que je les utilise, parce que je les apprécie et qu’ils m’aident dans mes réalisations , et cela sans aucune arrière pensée !

Merci à l’ensemble de mes partenaires qui ont décidé de partager avec moi cette aventure !

Birambeau
Album : Birambeau
Birambeau - la cuisine plaisir Ustensils de cuisine
4 images
Voir l'album
Sacla
Album : Sacla
Photo du partenaire Sacla
4 images
Voir l'album
Cookn Go
Album : Cook'n Go
Photos Cook'n go
1 image
Voir l'album

 

 

 

 

 

 







arsouilles |
Safran des Prises |
Les gâteaux de Claudine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cuisine et buffet de mika
| la Cigale Huile d'olive à S...
| DESSERTS