• Accueil
  • > Recherche : moelleux orange

Moelleux aux fruits rouges

1022013

Dans la série pâtisserie et moelleux de Chez Meert, suite et fin (Et oui le livre de recette n’en contient plus d’autres). Donc oui toujours de la poudre d’amande !!!

Ces gâteaux sont idéaux pour un pic nic, gouter…Bref aucune excuse pour ne pas en faire.

Comme d’habitude, la recette est à faire en plein hiver du coup difficile de trouver des fruits rouges frais pour la décoration. De plus, n’étant pas fan du nappage gélatineux, j ’ai zappé l’étape décoration mais les gâteaux n’en sont pas moins bons.

Pour cette recette, il est indispensable d’utiliser des fruits surgelés. Pendant leur cuisson, leur jus en fondant, va contribuer à faire lever les gâteaux. Comme je ne suis pas encore dotée de douille de compétition, j’ai un peu « aménagé » la recette en mélangeant les fruits fouges à la de gelée de framboises et fraises. J’ai ensuite séparé le jus des fruits, ajouter le jus à la pâte et mis des fruits au-dessus des muffins une fois que la pâte avait été poché.

Comme pour les moelleux à l’orange, il faut pocher les gâteaux… Bon petite meuh commence à moins douiller avec la poche à douille et la cuisine aussi ;). Par contre, ils étaient moins faciles à démouler que les moelleux à l’orange…

Attention, prêt…

Pour 12 petits muffins et 2 petits cakes ou pour 10 gâteaux de 100 gr

Préparation : 45 min ; Cuisson : 30 min

Ingrédients : 5 œufs, 182 gr de sucre blanc, 38 gr de vergeoise blonde, 102 gr de beurre doux, 98 gr de beurre demi-sel, 100 gr de poudre d’amande, 150 gr de farine T55, 90 gr de farine spécial gâteau, 5 gr de levure chimique, 120 gr de fruits rouges surgelés mis à température ambiante 3 heures avant, 50 gr de gelée framboise Fraise, Nappage coloré (facultatif), Fruits rouges frais pour la décoration (facultatif).

Mélanger les fruits surgelés et la gelée.

Séparer les blancs des jaunes de 4 œufs. Mélanger au robot (puissant maximale) 132 gr de sucre blanc, la vergeoise blonde, les beurres et
la poudre d’amande. Ajouter, petit à petit, les jaunes d’œufs battus et l’œuf restant battu. C’est important de le faire progressivement car les œufs sortant du frigo provoquent un choc thermique et figent le beurre qui est lui à température ambiante. Ajouter les farines et la levure.

Monter les blancs en neige avec 50 gr de sucre blanc. Incorporer à la pâte. Séparer le jus des fruits et les fruits (si vous n’avez pas de douille de gros diamètre comme moi) et incorporer le jus uniquement à la pâte.

Remplir à la poche à douille les moules siliconés. Ajouter ensuite les fruits rouges au-dessus. Faire cuire 30 min à 160°C.

Vérifier la cuisson au couteau et démouler à froid.

Si vous le souhaitez (ce que je n’ai pas fait) vous pouvez décorer vos gâteaux avec un nappage coloré (sucre gélatiné acheté dans le commerce) et les décorez de fruits rouges frais.

Et bien sûr le mot de la fin les photos

Moelleux aux fruits rouges
Album : Moelleux aux fruits rouges
Photo de la recette des moelleux aux fruits rouges de Chez Meert
7 images
Voir l'album

 




Moelleux à l’orange

23012013

J’ai tenté par ce froid hivernal ma quatrième recette du livre de la pâtisserie de Chez Meert : Le moelleux à l’orange. N’étant pas amateur de Grand Marnier et de fruits confits, j’ai légèrement adaptée la recette mais « Dont’Worry !! » pour les amateurs je vous donnerais la version « for adultes only ;) ) Le Grand Marnier a l’avantage de décupler les saveurs de l’orange. Enfin, étant pas fan du nappage coloré, j’ai également botté en touche cette étape.

Une dernière remarque, chez Meert, le terme moelleux semble est lié à une certaine teneur en poudre d’amande. Ca va encore embaumer la crème d’amande dans ma cuisine !

J’ai fait ce gâteau en portion individuelle mais vous pouvez le faire en version cake. Il vous faudra juste adapter le temps de cuisson

Même si pas amateur… Voici quelques arguments pour le GRAND MARNIER

Le Grand Marnier est une liqueur française constituée d’un assemblage de distillat d’orange et de cognac et est tout à fait adaptée à la confection donc de gâteaux à l’orange. Sa teneur en alcool est de 40%. En France, elle est historiquement connue pour son usage en gastronomie mais elle peut être utilisée également dans l’élaboration de cocktails. En effet, l’association de la force du cognac et de la saveur de l’orange en fait un ingrédient particulièrement apprécié des barmen

De manière générale, l’usage de l’alcool en pâtisserie a pour effet de renforcer le goût des fruits.

Les choses sérieuses !

Pour 6 gâteaux individuels

Préparation : 1 heure Cuisson 30 min

Ingrédients :

 Pour la pâte : 3 œufs, 72 gr de beurre doux, 50 gr de beurre demi-sel, 155 gr de poudre d’amande, 50 gr de vergeoise blonde, 82 gr de sucre semoule, 60 gr de farine T45, 21 gr de jus d’orange (à remplacer pour la version Grand Marnier par 21 gr de Grand Marnier), 50 gr de cubes d’oranges confites (non mis dans mon cas)

          Pour le sirop d’orange : 30 gr de sucre, 15 cl de jus d’orange.

   Pour la décoration (facultatif) : Nappage coloré (acheté tout prêt), Fruits confits.

Séparer les blancs des jaunes de deux œufs. Mélanger au batteur (vitesse maximale) le beurre en pommade (à température ambiante), la poudre d’amandes, la vergeoise blonde et 52 gr de sucre. Ajouter petit – petits les jaune d’œufs et l’œuf restant battu.

Ajouter la farine, les cubes d’oranges confites (ce que je me suis abstenue de faire) et le jus d’orange (pour la version adultes : le Grand Marnier).

Toujours au batteur, monter les blancs d’œufs en neige avec 30 gr de sucre. Attention, ne les monter pas en neige ferme. Une fois que ces derniers sont juste mousseux, incorporer ces œufs meringués à la pâte.

Remplissez à la poche à douille 10 moules siliconés. Je ne suis pas encore vraiment équipée en douille et aussi je débute dans le maniement de la poche à douille comme les photos le prouvent. J’ai utilisé une
douille 86 à voir s’il n’y a pas mieux… Laisser cuire 30 minutes dans un four à 160°C.

Préparer le sirop d’orange e, faisant bouillir le sucre avec 6 Cl d’eau. Ajouter le jus d’orange et laisser réduire sur feux doux ce mélange.

Vérifier la cuisson des moelleux au couteau. Plantée au milieu du gâteau, la lame doit en ressortir sèche. A la fin de la cuisson, verser le sirop sur les moelleux encore chauds pour qu’il pénètre bien. Vous pouvez même les imbiber comme des babas au rhum.

Arrêtons les bla bla, voici les illustrations

Moelleux à lorange
Album : Moelleux à l'orange
Photos de la recette des moelleux à l'orange de chez Meert
11 images
Voir l'album

Si vous le souhaitez, ajouter le nappage (sucre gélatiné que l’on trouve dans le commerce), et décorer de fruits confits.

Lorsque les gâteaux sont encore tièdes, emballer les de film alimentaire, la condensation permettra de préserver leur moelleux. Ils se conserveront 3 jours à température ambiante.







arsouilles |
Safran des Prises |
Les gâteaux de Claudine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cuisine et buffet de mika
| la Cigale Huile d'olive à S...
| DESSERTS