• Accueil
  • > Recherche : conserver gateaux financiers

Financiers au chocolat

27032013

Et oui la finance peut également envahir une cuisine !
Ces petits gâteaux accompagnent très bien une mousse au chocolat ou alors s’accompagnent très bien d’une crème anglaise. Ce qui est particulièrement apprécié dans les financiers c est leur pâte très finement amandée, leur bon goût de beurre et d’amande, leur cœur moelleux et léger ; les bords légèrement craquants et leur aspect légèrement bombé mais pas craquelé. Le miens n’ont pas la forme typique en lingot d’or,

Pourquoi donner un nom pareil ?

Les financiers étaient à l’origine de petits gâteaux de
forme ovale, fabriqués par les sœurs de l’ordre des visitandines, jusqu’à ce
des suisses décident de reproduire la recette en lui donnant une forme
différente pour qu’on ne les accuse pas de plagiat. C’est ainsi que les gâteaux
prirent la forme de lingots (Suisse oblige) et le nom de financiers. Les miens
sont ronds mais ce n’est pas grave car ils sont merveilleusement bons !

Passons la finance … au four !

Pour 10 mini muffins et 1 mini cake

Préparation : 15 minutes, Cuisson : 15 minutes

Ingrédients : 5 blancs d’œufs, 62 gr de beurre doux, 26 gr de beurre demi-sel, 87 gr de chocolat noir corsé Nestlé dessert, 167 gr de sucre glace, 100 gr de farine à gâteaux, 100 gr de poudre d’amandes.

Préchauffer un four à 180°C. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il prenne une couleur ambrée. Retirer le du feu et laisser le tiédir.

Fouetter les blancs au fouet à la main jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Ajouter le sucre glace en pluie et mélanger bien. Incorporer la poudre d’amande et la farine. Mélanger bien. Verser le beurre tiédi et le chocolat fondu dans la préparation. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et sans grumeaux.

Verser la pâte dans les moules et enfourner 15 minutes.

Sortir les financiers et démouler les sur une grille. A servir tièdes ou froids.

Financiers au chocolat
Album : Financiers au chocolat
Photos des petits banquiers
3 images
Voir l'album

Quelques astuces !

Voici quelques astuces pour faire cette recette que je n’ai pas toutes suivies car j’en ai pris connaissance par la suite.

Les blancs d’œufs doivent être à température ambiante et légèrement battus à la fourchette de façon à ce que leur fluidité permette d’obtenir une pâte bien souple. Si vous utilisez des blancs d’œuf sortis du réfrigérateur, vous risquez de figer le beurre et de durcir les financiers. Certaines recettes demandent de monter les blancs en neige. Ceci a l’avantage d’avoir une pâte plus aérée mais elle a l’inconvénient de faire monter les financiers et de les faire éclater sur le dessus à la cuisson.

Pour avoir une texture fondante et moelleuse, il faut utiliser une poudre d’amande très fine, torréfiée et tamisée avec la farine et sucre glace. Pour libérer les saveurs, il faut torréfier la poudre d’amande quelques minutes au four en la mélangeant de temps en temps pour que le résultat soit uniforme. Cette technique est valable aussi bien pour l’amande, la pistache, la noisette ou la noix.

Le beurre joue un rôle très important dans la préparation et surtout dans la conservation des biscuits. Pour la réalisation de bons financiers, il est nécessaire de le clarifier. Lorsque l’on fait fondre à feu très doux et sans remuer le beurre, les trois éléments (la caséine, les lipides et le petit-lait) qui le compose se séparent. La caséine, qui n’est autre que la protéine du lait forme une mousse blanche en surface. En dessous on distingue un liquide jaune miel, ce sont les lipides, qui constituent à eux seul le beurre clarifié. Enfin au fond de la casserole, il s’agit du petit-lait. Pour clarifier le beurre, lorsqu’il est fondu, on retire délicatement la caséine, puis on fait couler tout doucement les lipides en laissant au fond le petit-lait. Afin de vous faciliter la tâche, vous pouvez faire cette étape lorsque le beurre est tiède. L’intérêt n’est pas des moindres : ce beurre se conserve à température ambiante pendant plusieurs semaines, ne fume pas à la cuisson et permet de développer les arômes des ingrédients cuits avec. Vous comprenez mieux pourquoi le beurre clarifié est une composante importante du financier. Ainsi, vous ne serez pas obligé de conserver les gâteaux au réfrigérateur (air humide), mais dans une boite en fer (air sec) qui permettra alors de garder le côté craquant sur les bords ! Par ailleurs, il mettra encore plus en valeur les parfums d’amandes.

 




Financiers au chocolat

25022013

Et oui la finance peut également envahir une cuisine ! Ces petits gâteaux accompagnent très bien une mousse au chocolat ou alors s’accompagnent très bien d’une crème anglaise. Ce qui est particulièrement apprécié dans les financiers c est leur pâte très finement amandée, leur bon goût de beurre et d’amande, leur cœur moelleux et léger ; les bords légèrement craquants et leur aspect légèrement bombé mais pas craquelé. Le miens n’ont pas la forme typique en lingot d’or.

Financiers au chocolat
Album : Financiers au chocolat
Photos des financiers au chocolat
3 images
Voir l'album

Pourquoi donner un nom pareil ?

Les financiers étaient à l’origine de petits gâteaux de forme ovale, fabriqués par les sœurs de l’ordre des visitandines, jusqu’à ce des suisses décident de reproduire la recette en lui donnant une forme différente pour qu’on ne les accuse pas de plagiat. C’est ainsi que les gâteaux prirent la forme de lingots (Suisse oblige) et le nom de financiers. Les miens sont ronds mais ce n’est pas grave car ils sont merveilleusement bons !

Passons la finance… au four !

Pour 10 mini muffins et 1 mini cake

Préparation : 15 minutes, Cuisson : 15 minutes

Ingrédients : 5 blancs d’œufs, 62 gr de beurre doux, 26 gr de beurre demi-sel, 87 gr de chocolat noir corsé Nestlé dessert, 167 gr de sucre glace, 100 gr de farine à gâteaux, 100 gr de poudre d’amandes.

Préchauffer un four à 180°C. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il prenne une couleur ambrée. Retirer le du feu et laisser le tiédir.

Fouetter les blancs au fouet à la main jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Ajouter le sucre glace en pluie et mélanger bien. Incorporer la poudre d’amande et la farine. Mélanger bien. Verser le beurre tiédi et le chocolat fondu dans la préparation. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et sans grumeaux.

Verser la pâte dans les moules et enfourner 15 minutes.

Sortir les financiers et démouler les sur une grille. A servir tièdes ou froids.

Quelques astuces !

Voici quelques astuces pour faire cette recette que je n’ai pas toutes suivies car j’en ai pris connaissance par la suite.

Les blancs d’œufs doivent être à température ambiante et légèrement battus à la fourchette de façon à ce que leur fluidité permette d’obtenir une pâte bien souple. Si vous utilisez des blancs d’œuf sortis du réfrigérateur, vous risquez de figer le beurre et de durcir les financiers. Certaines recettes demandent de monter les blancs en neige. Ceci a l’avantage d’avoir une pâte plus aérée mais elle a l’inconvénient de faire monter les financiers et de les faire éclater sur le dessus à la cuisson.

Pour avoir une texture fondante et moelleuse, il faut utiliser une poudre d’amande très fine, torréfiée et tamisée avec la farine et sucre glace. Pour libérer les saveurs, il faut torréfier la poudre d’amande quelques minutes au four en la mélangeant de temps en temps pour que le résultat soit uniforme. Cette technique est valable aussi bien pour l’amande, la pistache, la noisette ou la noix.

Le beurre joue un rôle très important dans la préparation et surtout dans la conservation des biscuits. Pour la réalisation de bons financiers, il est nécessaire de le clarifier. Lorsque l’on fait fondre à feu très doux et sans remuer le beurre, les trois éléments (la caséine, les lipides et le petit-lait) qui le compose se séparent. La caséine, qui n’est autre que la protéine du lait forme une mousse blanche en surface. En dessous on distingue un liquide jaune miel, ce sont les lipides, qui constituent à eux seul le beurre clarifié. Enfin au fond de la casserole, il s’agit du petit-lait. Pour clarifier le beurre, lorsqu’il est fondu, on retire délicatement la caséine, puis on fait couler tout doucement les lipides en laissant au fond le petit-lait. Afin de vous faciliter la tâche, vous pouvez faire cette étape lorsque le beurre est tiède. L’intérêt n’est pas des moindres : ce beurre se conserve à température ambiante pendant plusieurs semaines, ne fume pas à la cuisson et permet de développer les arômes des ingrédients cuits avec. Vous comprenez mieux  pourquoi le beurre clarifié est une composante importante dufinancier. Ainsi, vous ne serez pas obligé de conserver les gâteaux au réfrigérateur (air humide), mais dans une boite en fer (air sec) qui permettra alors de garder le côté craquant sur les bords ! Par ailleurs, il mettra encore plus en valeur les parfums d’amandes.

 







arsouilles |
Safran des Prises |
Les gâteaux de Claudine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cuisine et buffet de mika
| la Cigale Huile d'olive à S...
| DESSERTS