Tartare de bœuf façon thai

30052013

Recette légère et facile pour faire le plein de globules rouges

Tartare de boeuf façon Thai
Album : Tartare de boeuf façon Thai
Thai Thai au boeuf Recette facile
1 image
Voir l'album

Le steak haché ce n’est pas comme la fricadelle on sait ce qu’il y a dedans

C’est généralement une préparation hachée à base de morceaux de viande de bœuf. Elle se présente souvent comme galette, boulette, hachis… Le risque sanitaire est plus important lorsque la viande est hachée du fait d’une plus grande surface en contact avec l’air, il convient donc de prendre des précautions, la viande doit être hachée au dernier moment, conservée au froid et bien cuite. D’où l’intérêt d’aller acheter votre steak haché chez le boucher qui hache la viande devant vos yeux.

Le steak haché industriel contient de la matière grasse, entre 5 % et 20 % (conformément à la réglementation en France). Ce pourcentage est indiqué sur l’emballage.

Dans le domaine de la restauration rapide, on utilise un steak haché à 15 % de gras. De la matière grasse est ajoutée à la viande afin d’augmenter le poids de la viande en réduisant son coût et donc permet une optimisation des coûts. Enfin, pour vous dégouter du fast-food, Un amalgame des extraits des carcasses de viande et des tissus provenant de la découpe de bœuf maigre peut être ajoutée à la
iande  dans un objectif de rentabilité.

La recette

Pour une personne

Ingrédients : 125 gr de steak haché 5 % de MG, 2 cc de gingembre en poudre, 1 cc d’huile de sésame, 1 cs de sauce soja, ½ échalote émincée.

Dans un saladier, mélanger la viande, le gingembre, l’échalote, l’huile et la sauce soja.

Poivrer généreusement, former une grosse galette et consommer immédiatement.

Conseil : Selon le gout, on peut aussi poêler ce tartare 2 min de chaque côté sur un gril très chaud.




Tarte de purée de carottes et de chipolatas

28052013

Encore une fois une tarte avec une pâte faite maison. Pour le façonnage de la pâte, n’hésitez pas à aller réviser via ce lien.

Tarte purée de carottes chipolatas
Album : Tarte purée de carottes chipolatas
Le titre n'est pas allégeant mais en photo ça donne envie
2 images
Voir l'album

Préparation : 20 minutes, Cuisson : 30 minutes

Ingrédients : 400 gr de carottes cuites à l’eau et écrasées, 6 chipolatas cuites et coupées en petits morceaux, 12 cl de lait entier, 6 cl d’eau tiéde, 220 gr de farine, 1 œuf, 140 gr de beurre doux, sel et poivre.

Dans un saladier, malaxer 200 gr de farine, 100 gr de beurre en pommade, 2 pincées de sel et 6 cl d’eau tiède. Former une boule, filmer au contact et laisser reposer au frais (surtout en été) durant 1 h.

Mélanger 20 gr de beurre, 20 gr de farine, la purée de carotte et l’oeuf battu.

Préchauffer un four à 210°C.

Abaisser la pâte dans un moule beurré. La piquer à la fourchette et la faire cuire 10 minutes

Disposer les chipolatas sur le fond de tarte et couvrir de purée de carottes. Enfourner durant 20 minutes.

Démouler et servir avec un salade.




Soupe de carottes aux baies roses

24052013

Petite soupe poivrée de couleur orangée. Et au vue des températures, la soupe est de saison

Pour une soupe

Ingrédients : 2 petites carottes, 1 échalote, 1 noisette de beurre, ½ cc de baies roses.

Eplucher les carottes et les couper en rondelles.

Dans une cocotte contenant le beurre, faire dorer l’échalote ciselée pendant quelques instants. Ajouter les carottes et le bouillon, saler légèrement et faire cuire environ 15 minutes. Ajouter les baies roses puis mixer avec un blender. Si nécessaire ajouter de l’eau rose.

Servir très chaud

Conseil : Afin de pouvoir mixer tous les carottes faire un pulse à vitesse maximale puis mixer à vitesse normale. Le premier pulse va permettre de broyer les morceaux de carottes en surface. Dans le cas contraire, vous aurez toujours des gros morceaux à la surface de votre soupe.




A propos… des asperges

23052013

Et oui avec les beaux jours, les asperges sont de retour. Hélas pas forcement les beaux jours !!!

Il existe quatre variétés d’asperges : les vertes, les blanches, les violettes et les sauvages

Les asperges vertesMai à juin

C’est la variété la plus produite dans les jardins, car elle tolère aussi bien les sols sablonneux que plus argileux. Son atout majeur : elle n’a pas besoin d’être épluchée. Excellente dans une poêlée

Les asperges blanches Avril à juin

C’est le plus gros gabarit de la famille. Elle aime les sols aérés et doit être protégée du soleil. Elle exige d’être bien épluchée, mais pas trop près de la tête, pour ne pas l’endommager à la cuisson. Elle est parfaite en soupe, salade ou avec de la mayonnaise.

Les asperges violettes Avril à juin

Cousine proche de la blanche, elle se fait aussi plus rare sur les étals. Une vinaigrette à l’huile de noisette mettra en valeur sa finesse, et elle se laissera volontiers transformer en mousse, une fois cuite et mixée avec du mascarpone, de l’œuf et de la crème fraîche.

Les asperges sauvages Mi-février à mi- avril

Elle pousse librement en forêt comme les champignons. Les plants sont rares et peu fournis, et leur saison est très courte (deux mois). A déguster natures, juste blanchies (cuites dans de l’eau chaude quelques minutes pour les novices), ou comme mouillette dans un œuf à la coque.




Scones aux vermicelles de chocolat noir

21052013

Kesako ?!?

Le scone est un petit pain britannique populaire aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni particulièrement.

Le mot provient peut-être de schoonbrood, signifiant: schoon en néerlandais signifie beau et brood c’est le pain, donc on devrait dire  » beau pain » et non « bon pain blanc ».

Le scone d’origine était rond et plat, habituellement de la taille d’une petite assiette. Il était fait d’avoine sans levain et cuit au four sur une poêle à frire en fonte. Pour le service, il était coupé en quarts, chacun de la forme d’un triangle. De nos jours, le large gâteau rond dans son ensemble serait appelé bannock, et ses quarts des scones.

Quand l’usage de la levure se démocratisa, les scones commencèrent à devenir des gâteaux cuits au four et ayant fortement levé, tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les scones actuels sont facilement disponibles dans les boulangeries britanniques, les épiceries et les supermarchés.

The recipe please !

Pour 7 scones

Scones au chocolat
Album : Scones au chocolat
Bon la cuisson anglaise a du bon !!!!
4 images
Voir l'album

Préparation 15 à 20 minutes Cuisson 15 minutes

Ingrédients : 1 œuf, 50 gr de beurre doux, 15 cl de lait entier, 250 gr de farine, 50 gr de vermicelles de chocolat, 40 gr de sucre semoule, 1 sachet de levure chimique et 1 pincée de sel.

Préchauffer un four à 200°C.

Mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel dans un bol. Ajouter le beurre très mou en petites lamelles (très important).

Mélanger le lait et l’œuf dans un autre récipient et verser progressivement ce mélange sur la préparation à la farine jusqu’à obtenir une pâte souple. Incorporer les vermicelles.

Former des boules de pâte de 3 à 4 cm de diamètre (aidez-vous d’un cercle à pâtisserie) sur une plaque anti adhésive. Essayer de faire de boule de même taille afin d’avoir une cuisson uniforme. Enfourner pour 15 minutes

Astuce : Vous pouvez remplacer les vermicelles par des raisins secs ou cranberries sèches…




Salade Strasbourgeoise

20052013

Et oui aujourd’hui honneur aux pommes et à l’Alsace… Je vous propose une version sans mayonnaise (toujours agréable à l’approche des beaux jours et de l’enfilage du maillot de bain)

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 25 à 30 minutes

Ingrédients : 2 grosses pommes de terres, 6 olives noires coupées en rondelles fines, 4 saucisses de Strasbourg, 3 cs de vinaigre balsamique, 3 cs de crème fraîche liquide entière, 3 cs de moutarde, basilic , sel et poivre.

Cuire les pommes de terre à l’eau. Les laisser refroidir, les éplucher et les couper en petits cubes.

Couper les saucisses de Strasbourg en fines rondelles.

Mélanger les olives, les saucisses et les pommes de terre. Saler, poivrer et ajouter le vinaigre. Mélanger et laisser reposer 10 minutes.

Pendant ce temps, mélanger la crème, la moutarde et le basilic et verser cette sauce sur le mélange de pomme de terre.

Mélanger et garder au frais.

 

 




Far, Flan, Clafoutis…. Mais quelle est la différence ?

7052013

Au détour d’une conversation en famille, nous sommes arrivés à la question « Quelles sont les différences entre un Far, un Flan et un Clafoutis mis à part les fruits mis avec ? ». Et bien, pas de réponse. Les bretons par contre ne vous pardonneront pas de dire d’un far que c’est un flan.

A la base, ce sont trois grands classiques qui ont en commun beaucoup d’ingrédients : lait, œufs, sucre et farine ou maïzena. L’ajout de farine ou maïzena va permettre de leur donner une texture moelleuse et ferme à la fois.

Le flan est un mélange à base d’œufs et de lait et qui ne contient aucune farine (parfois de maïzena) à laquelle on ajoute une pâte brisée (et non feuilletée).

Pour le clafoutis, originaire du limousin, c’est un peu la même chose sauf qu’il contient de la farine. Le clafoutis est appelé « milliard » ou « millard »dans le Limousin et en Auvergne. Certaines variantes de clafoutis sont à la crème. Traditionnellement les clafoutis sont aux cerises mais on en trouve à tous les gouts et même au chocolat. Les cerises ne sont pas dénoyautées afin que le jus des cerises ne se mélange pas à la pâte. (Attention aux dents ;). Réalisé avec des fruits autres que la cerise, tels que la pomme, l’abricot ou la prune, il sera appelé flaugnade.

The last but not the least! Le far breton (bien sûr !) était à l’origine une bouillie de blé à laquelle on ajoutait des fruits sec avant la cuisson. D’ailleurs, le mot far en latin signifie « froment, blé, gruau ». C’est devenu aujourd’hui un dessert Breton, à la consistance plus dense qu’un flan, à base d’œufs, beurre, sucre, farine et lait. Il peut être nature ou garni de pruneaux ou raisins. En breton, il s’appelle farz fourn ce qui signifie far au four.

Après la lecture de cet article, que vous préfériez le far, le flan ou le clafoutis vous connaitrez les différences entre chacun…

Personnellement pour des raisons diplomatiques je ne me prononce pas mais n’hésitez pas à laisser votre avis sur la question




C’est moi, j’aime le chocolat ;)

6052013

Oyé, Oyé

Dans le cadre d’un concours organisé par cemoi, je vais prochainement vous présenté, utilisé et dégusté des produits de la marque cémoi.

Dés à present, vous pouvez en apprendre un peu plus sur cette marque en cliquant sur ce lien.

Cemoi
Album : Cemoi
C'est moi j'aime le chocolat
1 image
Voir l'album

 




Pâte à pizza

6052013

Qu’elle soit richement garnie ou nature, la pizza fait un excellent pain plat. La quantité de levure utilisée dépend du temps que l’on a devant soi. L’idéal est de préparer la pâte au moins 2 heures à l’avance. Elle se conserve au maximum 4 heures au frais. Réduisez de moitié la dose de levure si vous préparez la pâte le midi pour la faire cuire le soir, augmentez la de moitié si vous en avez besoin tout de suite.

Les explications en photo

pâte à pizza
Album : pâte à pizza
Par qu'une image, c'est parfois plus simple que des explications
9 images
Voir l'album

Pour 500 gr de pâte

Ingrédients : ½ cc de levure fraîche ; 15 cL d’eau tiède, 2 cc de sucre en poudre, 1,5 cs d’huile d’olive plus de quoi pétrir ; 250 gr de farine, 1 cc de sel fin.

Dans un saladier, mélanger la levure, l’eau, le sucre et l’huile. Dans un autre saladier, mélanger la farine et le sel. Versez le liquide sur la farine et mélanger jusqu’à obtention d’une pâte molle et collante (Oui ça colle aux doigts). Couvrir le saladier et laisser reposer 10 minutes.

Pétrir la pâte en utilisant un plan de travail légèrement huilé plutôt que fariné. Vous pouvez utiliser de l’huile d’olive, de maïs ou de tournesol. Il en faut tellement peu pour empêcher la pâte de coller pendant que le pétrissage qu’elle ne donnera aucun goût à la pâte. Vous pouvez pétrir sur n’importe quel plan de travail (contreplaqué, marbre, bois non vernis ou inox). Au lieu de pétrir la pâte sans interruption pendant 10 minutes, ma mascotte TOP CHEF m’a imposé d’alterner pétrissage et moment de repos. Comme ma pâte collée un peu trop à mon goût, j’ai triché j’ai ajouté de la farine. Vous obtiendrez une pâte élastique à la texture alvéolée d’où a été chassé au maximum le gaz accumulé et dont la farine a eu largement le temps d’absorber l’eau. N’essayez pas de « développer du gluten ». L’hydratation s’en chargera. L’important est de mélanger la pâte de manière homogène.

Huiler donc un plan de travail sur une surface ronde de 20 cm de diamètre. Enduire la pâte de 2 cc d’huile. La poser sur le plan de travail et couvrir d’un linge.

Avant de commencer à pétrir, laver et sécher le saladier. Huiler légèrement l’intérieur ainsi que vos mains. Retirer le linge et plier la pâte en deux en ramenant une moitié vers vous. A ce stade, la pâte est molle et collante.

Si vous êtes droitier, servez-vous du pouce gauche pour maintenir la pâte en place. Avec le talon de la main droite, appuyer doucement mais fermement en poussant du centre vers le bord, pour bien étirer.

Soulever et faire tourner la pâte d’un quart de tour. Renouveler l’opération (plier, appuyer et tourner) de 10 à 12 fois. Arrêter avant qu’elle ne commence à coller au plan de travail. Placer la pâte dans le saladier huilé, couvrir d’un linge et laisser reposer 10 minutes.

Plier et appuyer et faite tourner la pâte deux fois à 10 minutes d’intervalle. La pâte a besoin de moins en moins d’huile à chaque fois. La masse grumeleuse du début se transforme progressivement en une pâte élastique et satinée.

Abaisser la pâte en la façonnant à la main en disque, couvrir et laisser reposer 10 minutes. La découvrir et l’abaisser encore (jusqu’à 3 ou 4 mm d’épaisseur). Fariner la légérement pour éviter qu’elle ne colle.

La garnir ensuite suivant vos envies




Cake aux chipolatas

3052013

Bon je mets cette recette mais je la trouve pas génial… Un peu trop liquide et surtout vous pouvez réduire par deux les quantités d’huile…

Cake aux chipolatas
Album : Cake aux chipolatas
Les photos de la recette
3 images
Voir l'album

Pour 3 mini cakes, 6 muffins

Ingrédients : 3 œufs, 150 gr de farine, 6 cL d’huile d’olive, 4 cL d’huile de tournesol, 50 cL de lait, 6 chipolatas crues coupées en fines rondelles, 1 cs de basilic, 1 cs d’ail râpé, sel et poivre.

Dans un saladier, mettre la farine, les œufs, la ciboulette, l’ail, du sel et du poivre. Mouiller progressivement ce mélange avec le lait (surtout au départ).

Bien mélanger afin d’éviter la formation de grumeaux. Ajouter les huiles.

Incorporer dans la pâte les morceaux de chipolatas (éventuellement du gruyère).

Verser dans les moules en silicone de préférence et enfourner pour 30 minutes à 180°C.

Laisser tiédir et servir avec une bonne salade.

 







arsouilles |
Safran des Prises |
Les gâteaux de Claudine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cuisine et buffet de mika
| la Cigale Huile d'olive à S...
| DESSERTS