Salade de pousses de soja aux dés de pêches

30042013

Recette légère sucrée-salée pour bien aborder l’été

Pour une personne

Ingrédients : 150 gr de pousses de soja, 60 g de pêches, 1.5 cc de vinaigrette

Laver et essorer les pousses de soja.

Couper les pêches en dés.

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier et servir frais.

 




A propos… des poissons

29042013

Il existe toujours plein de bonnes raisons pour manger du poisson mais connaissez-vous les différences et subtilités entre les différentes types de poissons

Le cabillaud ou morue fraîche

C’est au niveau de la queue que vous trouverez les beaux morceaux mais ce sont les parties proches de la tête qui ont le plus de saveur. Ce poisson est un poisson maigre (1% de lipides), riche en oligoéléments et en protéines. Sa chair délicate exige une cuisson qui le soit tout autant. Une fois cuit, un liquide blanc s’écoule du poisson. Passé ce stade, les feuillets du poisson sèchent, se rétractent et s’effritent. Il faut donc éviter de le passer au gril ou au barbecue !

La dorade/daurade ou brème de mer

Il existe plusieurs variétés de dorade/daurade. Les plus onéreuses sont la daurade royale et la dorade rose et la plus abordable est la dorade grise. Attention, vous trouverez de la dorade d’élevage bon marché mais sa chair perd en finesse et peut même devenir farineuse. Ce poisson ne contient qu’un gramme de lipide pour 100 gr et est riche en magnésium, fer, phosphore, calcium et vitamines B. La cuisson traditionnelle de la dorade se fait à la broche mais sa chair est excellente pour les sashimis également.

Le lieu

Cette appellation désigne en fait deux poissons : le lieu noir présent dans les eaux froides de l’atlantique nord et le lieu jaune présent dans la Manche et le golfe de Gascogne. Ce poisson est pratiquement aussi riche en protéine que la viande (20gr pour 100 gr). Sa chair délicate ne supporte pas les cuissons trop longues. Il est le candidat idéal pour une cuisson pochée ou une cuisson par court-bouillon. N’oubliez pas de la servir avec une sauce bien parfumée aux agrumes ou à la vanille par exemple.

La lotte, diable des mers ou crapaud des mers

C’est l’un des poissons les plus maigres (0.7 gr de lipides pour 100gr) riche en oméga 3. Ce poisson est très pratique à cuisiner car il ne contient pas d’arêtes mais uniquement une épine dorsale. Sa chair ferme peut se cuire comme de la viande. Elle réduit beaucoup à la cuisson et rend aussi beaucoup d’eau. Il faut donc facilement prévoir 1 kg pour 2 personnes.

Rouget

Ce nom désigne également plusieurs poissons : rouget-barbet, rouget de roche et le rouget du Sénégal. Le plus commun, le rouget-barbet est le milieu de gamme, le rouge de roche est plus recherché à cause de sa chair délicieusement fine et le rouget du Sénégal est quant à lui moins fins et plus fade. Ce poisson est considéré comme un poisson semi-gras (8g de lipide pour 100gr) et présente une chair très digeste. Il apporte des acides gras non saturés à l’organisme et il est très riche en protéines et vitamines. Il se prépare au four, grillé, à la poêle ou encore en papillote mais ne supporte pas les cuissons longues.

Sardine

La sardine est considérée comme un poisson semi-gras mais très riche en oméga3. Elle contient également du phosphore, du calcium et de la vitamine PP. Elle s’adapte à presque toutes les préparations !

Le saumon

Ce poisson, mangeur de crevettes, est considérée comme un poisson gras et est excellent pour la santé (oméga3, phosphore, vitamine A et D). Les petits saumons frais se cuisent entier au court-bouillon, à la poêle, braisé, rôti ou même cuit à la broche. Les darnes et filets sont plus souvent grillés à la poêle. Dans tous les cas, il ne faut jamais laisser trop cuire un saumon, il se déguste rosé et sa chair peut se dessécher et devenir rapidement très farineuse.

Le thon

Il existe plusieurs espèces de thon : le thon blanc, petit et à chair fine, le thon rouge, l’albacore, la bonite avec une chair pratiquement aussi savoureuse que celle du thon rouge. Généreux en protéines, vitamines PP, oméga 3, ce poisson est considéré comme un poisson gras. Il apporte également du fer, du magnésium et du calcium. Il peut être cuit à la poêle, au wok, braisé ou rôti. Cru et très frais, il est parfait pour les tartares et sashimis.

Le bar, loup ou loupine

Avec 1.8gr de lipides pour 100 gr, il fait partie de la famille des poissons maigres. Il est de plus pratiquement aussi riche en protéine qu’un bon steak. Il s’adapte à toutes les cuissons mais la forme la plus classique est grillée au four en croûte de sel. Il est également apprécié poché ou braisé et même cru.

La raie

La raie est un poisson maigre (1gr de lipides pour 100 gr) riche en protéines, vitamines B, sels minéraux et oligo-élément. Pendant les 10 heures qui suivent sa mort, la peau de la raie se couvre naturellement d’un enduit visqueux qui témoigne de la fraîcheur du poisson.

La sole

Il existe trois grandes familles de soles : la sole commune, la sole de roche et le céteau. Avec 0.5 gr de lipides, elle présente une belle riche en protéines. On ne présente plis la sole meunière (panée dans la farine et cuite au beurre) ou encore à la normande (servie avec une sauce riche d’une belle crème épaisse)

La truite

Excellente pour le cœur et le système cardio-vasculaire, la chair de la truite est très riche en acides gras polyinsaturées et les fameux oméga3 tout en étant un poisson maigre. La cuisson dite au bleu (cuisinée avec du vin blanc, des oignons et du lauriers) est particulièrement appréciée. En Normandie, la truite est poêlée au lard. En Corse, on la cuisine accompagnée d’aromates, dans un poêlon avec du vin rouge. Dans le Sud-Ouest, elle est frite ou braisée au vin blanc et servie avec de jolis cèpes.

 




Crème cuite façon Paris Brest

26042013

Bon tout à commencer comme l’histoire de la tarte tatin ou du muesli par une recette ratée. Comme je vous ai promis d’exposer sur ce blog les catastrophes culinaires également….

Au moment de faire ma crème pour les paris brest, je me suis rendue compte que j’avais uniquement les ingrédients et quantités mais pas la manière de l’élaborer. Le résultat fut une crème trop liquide pour monter des Paris Brest. J’ai donc essayé de lui donner de la consistance en la siphonnant IMPOSSIBLE. Finalement, je l’ai tout simplement cuite au four comme une crème caramel.

Le résultat en image

Paris Brest version pot de créme
Album : Paris Brest version pot de créme
Même les versions ratées de mes recettes ont le droit à une photo
3 images
Voir l'album

Première étape : la pâte à choux 

Ingrédients : 100 gr de lait entier, 100 gr d’eau, 4 gr de sel, 4 gr de sucre, 90 gr de beurre, 4 œufs battus, amandes effilées et sucre glace.

Faire bouillir dans une casserole l’eau avec le beurre coupé en parcelle, le lait, le sucre et le sel. Le fait d’ajouter de l’eau dans votre lait aura l’avantage de ne pas attacher le fond de votre casserole. Porter à ébullition ce mélange sans le laisser trop longtemps à ébullition afin de minimiser l’évaporation du mélange. Attention, l’astuce est de faire bouillir le lait sinon votre pâte sera ratée.

Retirer du feu et ajouter la farine tamisée en une seule fois et remuer avec une spatule en bois. Pour les petites quantités, il n’est pas nécessaire de faire dessécher la pâte sur le feu. Mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène qui se décolle de la casserole. La travailler une à deux minutes.

Incorporer l’œuf hors du feu afin d’éviter de le cuire. Pour être sûr de ne pas cuire vos œufs, vous pouvez transvaser le mélange dans un cul de poule froid, ajouter l’œuf puis remettre le tout dans la casserole. Ajouter les œufs moitié par moitié (d’abord deux œufs, puis un œuf et éventuellement le dernier œuf). En fonction de vos œufs et votre mélange, le dernier œuf peut être facultatif. Il ne faut pas obtenir une pâte trop molle.

Pocher à la douille lisse des petits bâtons sur une plaque à pâtisserie recouverte d’un papier de cuisson collé avec un peu de pâte. Disposer les en quinconce et espacer les suffisamment. Saupoudrez d’amandes effilées et de sucre glace.

Enfourner 12/15 minutes environ à 180°C en laissant la porte entrouverte ou en ouvrant de temps en temps la porte pendant la cuisson. En effet, la vapeur d’eau présente dans votre four va faire gonfler vos gougères et risque de les faire éclater.

Deuxième étape : la crème au pralin ratée

Ingrédients : 500 mL de lait entier, 100 gr de sucre semoule, 5 œufs, 50 gr de maïzena, 50 gr de beurre, 125 gr de praliné, 250 ml de crème liquide entière.

Monter la crème liquide au batteur afin d’obtenir une crème montée.

Faire bouillir le lait, le sucre et le beurre. Ajouter de manière progressive la maïzena en continuer de chauffer le mélange. Ajouter hors du feu tous les œufs au mélange. Verser ce mélange chaud sur le pralin et mélanger. Ajouter délicatement la crème montée.

Mettre au frais en espérant que ça prenne… Ca ne prendra jamais car ceci n’est pas la technique d’élaboration de crème à Paris Brest.

Troisième étape : le rattrapage

Dans des petits pots en verre ou dans des moules silicones, placer des bouts de bâtonnets de pâte à choux afin de faire un fond (comme un tiramisu), ajouter un couche de crème, refaire un couche de bâtonnets de pâte à choux et ajouter une couche de crème.

Vous pouvez ensuite placer cette crème au frigo pour bien la faire cuire à 180°C durant une vingtaine de minutes. Il faut déguster ce dessert froid bien sûr.

Au final ce fut un délice surtout si vous aimez le pralin… Il faut juste ne pas le présenter comme un dessert raté.

Bref, il me faut toujours faire des paris brest !

 




Quiche lorraine

25042013

Aujourd’hui, uniquement un petit reportage photo sur la confection d’une quiche lorraine

Quiche Lorraine
Album : Quiche Lorraine
Les photos du façonnage et garnissage de petites tartelettes individuelles
12 images
Voir l'album




Quiche en forme de muffin aux épinards

23042013

Comment faire pour cacher des épinards dans une tarte… La réponse dans la recette

Quiche-muffin aux épinards
Album : Quiche-muffin aux épinards
La quiche transgenique sans OGM ;)
7 images
Voir l'album

Avant tout, préparation de la pâte.

Pour faire ces quiches, j’ai utilisé un reste de pâte salée.

La première étape consiste à abaisser la pâte sur un plan de travail froid légèrement fleuré (saupoudrer de farine). Si nécessaire, arrondir et aplatir la boule de pâte. Poser le rouleau au milieu de la pâte, appuyer modérément et régulièrement (et non on ne met pas tout son poids sur le rouleau) en mettant les mains bien à plat aux extrémités du rouleau. Ne pas pousser le rouleau, exercer une pression régulière avec un mouvement de va et vient. Pour éviter que la pâte colle sur le plan de travail, décoller la régulièrement. Faire pivoter la pâte d’un huitième de tour et recommencer en s’assurant que la pâte n’adhère pas au plan de travail. Si c’est le cas, fariner la à nouveau.

Contrôler le diamètre de l’abaisse qui doit correspondre à celui du cercle plus la hauteur des deux côtés. Contrôler également son épaisseur qui doit être de 3 à 4 mm et très régulière. Enlever l’excédent de farine sur la pâte et la piquer à la fourchette.

Placer les cercles de tartes au-dessus du moule en silicone de muffins et appliquer comme vous le pouvez l’abaisse contre les parois du moule. Découper le surplus de pâte éventuellement.

Avant de garnir, faire cuire ce fond à 180°C durant 10 minutes

Et maintenant place à la farce.

Ingrédients : 2 cc d’épinard en conserve, 2 cs d’appareil à quiche (100 mL de lait entier, 100 mL de crème liquide entière, 2 œufs, sel, poivre, noix de muscade).

Dans cette recette comme d’habitude il n’y a pas de fromage mais, si vous le souhaitez, vous pouvez bien sûr ajouter du gruyère râpé.

Mettre sur votre fond 2 cc d’épinard et recouvrir de 2 cs d’appareil à quiche.

Faire cuire à 180°C durant 20 minutes.

 

A déguster chaud avec une petite salade et pour les
carnivores un petit peu de viande froide.




Gougères à la moutarde

22042013

Une variante de la gougère au fromage pour ceux qui n’aiment pas le fromage et ça fait sensation à l’ apéro.

Gougère à la moutarde
Album : Gougère à la moutarde
Photo de la recette des gougères qui piquent
3 images
Voir l'album

Les gougères sont élaborées avec une pâte à choux non sucrée. Lors de l’élaboration d’une pâte à choux, on ne sucre pas la pâte sauf pour les chouquettes (où du sucre perlé est ajouté à la fin) ou les gougères (où du fromage et du poivre et sel sont ajoutés à la fin). Cette pâte peut donc servir pour le sucré comme pour le salé.

Vous pouvez élaborer une pâte à choux avec un mélange lait/eau ou bien uniquement du lait ou de l’eau. Vous pouvez également utiliser du beurre ou de la margarine. Certaines recettes utilisent des œufs entiers, d’autres uniquement des jaunes.

Pour les quantités, compter en général ¼ litre de pâte pour 6 personnes.

Ingrédients : 25 gr de lait entier, 25 gr d’eau, 1 gr de sel, 1 gr de sucre, 22.5 gr de beurre, 1 œuf battu, 1 cc de moutarde forte (voire plus si vous êtes fan)

Faire bouillir dans une casserole l’eau avec le beurre coupé en parcelle, le lait, le sucre et le sel. Le fait d’ajouter de l’eau dans votre lait aura l’avantage de ne pas attacher le fond de votre casserole. Porter à ébullition ce mélange sans le laisser trop longtemps à ébullition afin de minimiser l’évaporation du mélange. Attention, il faut faire bouillir le lait sinon votre pâte sera ratée.

Retirer du feu et ajouter la farine tamisée en une seule fois et remuer avec une spatule en bois. Pour les petites quantités, il n’est pas nécessaire de faire dessécher la pâte sur le feu. Mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène qui se décolle de la casserole. La travailler une à deux minutes.

Incorporer l’œuf hors du feu afin d’éviter de le cuire. Pour être sûr de ne pas cuire votre œuf, vous pouvez transvaser le mélange dans un cul de poule froid, ajouter l’œuf puis remettre le tout dans la casserole. Mélanger jusqu’à faire disparaître les traces d’œuf dans le mélange.

Ajouter la fameuse cc de moutarde, le sel et le poivre. Bien corner les bords afin d’obtenir une panade lisse.

Pocher à la douille lisse des petits ronds sur une plaque à pâtisserie recouverte d’un papier de cuisson collé avec un peu de pâte. Les gougères vont grossir à la cuisson donc disposer les en quinconce et espacer les suffisamment.

Enfourner 12 minutes environ à 180°C en laissant la porte entrouverte ou en ouvrant de temps en temps la porte pendant la cuisson. En effet, la vapeur d’eau présente dans votre four va faire gonfler vos gougères et risque de les faire éclater. Les gougères doivent être sèches et blondes




Flans aux épinards et lardons

18042013

Une recette facile à faire avec des légumes et de la viande..

Flans aux épinards et lardons
Album : Flans aux épinards et lardons
Les illustrations de comment cacher des légumes :)
4 images
Voir l'album

Ingrédient par flan : 2 cc d’épinards, 3 cs d’appareil à quiche  (100 mL de lait entier, 100 mL de crème liquide entière, 2 œufs, sel, poivre, noix de muscade), 2 cc de lardons

Dans cette recette comme d’habitude il n’y a pas de fromage mais, si vous le souhaitez, vous pouvez bien sûr ajouter du gruyère râpé.

Faire revenir les lardons dans une poêle afin de les faire dégraisser.

Mettre sur dans un moule siliconé de muffin, 2 cc d’épinards, 2 cc de lardons et recouvrir de 3 cs d’appareil à quiche.

Faire cuire à 180°C durant 20 minutes.

A déguster chaud avec une petite salade.

 

 

 




La pâte feuilletée et applications

17042013

Et oui avant de pouvoir utiliser des restes de pâtes, il faut d’abord en faire;). Suite à mon stage chez atelier des sens, fini les pâtes toutes faites. Bon pour la pâte feuilletée il y a encore du boulot.

Je vous présente ici une pâte feuilletée 6 tours.

Pâte feuilletée et applications
Album : Pâte feuilletée et applications
Nouvel essai.... Encore du boulot
14 images
Voir l'album

Pour rappel, un lien vers l’essai de pâte feuilletée inversée

Le tourage à 6 tours

Cette méthode de feuilletage est efficace et rapide. A chaque tour, la pression du rouleau et les pliages successifs suffissent à développer le gluten et on arrive au même taux de gluten qu’un méthode classique.

La détrempe est essentiellement composée de farine. Selon vos envies ou produit, votre détrempe sera plus ou moins humide. Sachez qu’un feuilletage réalisé avec une détrempe humide monte mieux qu’une détrempe sèche.

Le gluten ne s’étant pas développé, la détrempe est assez molle et il faudra donc être attentif à la texture de la margarine à feuilletage ou du beurre. On ne devra pas la travailler à la sortie du froid, mais la mettre à température afin qu’elle soit ramollie et presque aussi souple que la détrempe. La détrempe et la matière grasse doivent être à la même température. Le mieux est qu’elles soient toutes les deux froides.

Vous pouvez ramollir la matière grasse à la consistance de la détrempe en la battant au rouleau (méthode atelier des sens) ou en malaxant avec les mains. Bon à l’atelier des sens pour nous faciliter la tâche nous avions du beurre de tourage Hélas pas dans mon frigo. Le beurre de tourage à l’avantage de fondre moins vite durant le tourage de la pâte. Vous pouvez le remplacer par du beurre sec type beurre des Charentes ou du beurre manié (250 gr de beurre avec 125 gr de farine). Evitez tout de même de confectionner un pâton de beurre avec des petites coupures de beurre.

La pâte feuilletée ne contient pas de levure comme les pâtes levées et donc pas besoin de temps de repos supplémentaire une fois vos réalisations faites. Et oui la pâte n’a pas besoin de pousser.

Malgré de nombreuses « règles », je préfère utiliser un pâton de beurre inférieur à 50% du pâton de farine. Le feuilletage obtenu est identique et à en plus l’avantage d’être moins gras.

Si vous faites trop de tour dans votre pâte, vous risquez de mélanger le beurre et la détrempe. Si vous ne faites pas assez de tour, votre pâte va trop gonfler lors de la cuisson puis retomber de suite.

Mettons la main à la pâte

Ingrédients : 500 gr de farine, 10 gr de sel, 200 gr d’eau froide, 20 gr de vinaigre de vin blanc, 60 gr de beurre fondu froid, 300-350 gr de beurre de tourage.

Faire une pâte en mélangeant rapidement les ingrédients de la détrempe (tous les ingrédients sauf le beurre de tourage). Laisser reposer la détrempe filmée au frais durant une nuit (au minimum une heure).

Préparer le beurre de tourage.

Allonger la détrempe et placer le beurre au milieu, refermer la détrempe sur le beurre comme une enveloppe.

Répartir la matière grasse dans le pâton en tapotant doucement et régulièrement avec le rouleau. La matière grasse se répartit équitablement.

Allonger le pâton de manière régulière. Continuer à tapoter avec le rouleau sans appuyer fortement avec le rouleau sur la pâte sinon le beurre va transpercer la détrempe et donc donner un feuilletage inégal. Commencer à abaisser en opérant un mouvement régulier de bas en haut. L’abaisse doit être régulière mais trop fine.

Plier le pâte en quatre (2 tours) puis faire pivoter votre pâton d’un quart de tour. La soudure doit être placée à droite. Il est primodial de bien former le premier pâton (dans mon cas, ce n’était pas réussi).  Laisser reposer la pâte filmée une nuit. Vous venez de réaliser les deux premières tours.

Au bout du temps de repos, recommencer l’opération et laisser reposer la pâte filmée une nuit. Avant d’abaisser la pâte, exercer une légère pression sur les bords afin de les verrouiller.

Avant son utilisation, redonner un à deux tours (en pliant votre pâte en 3 une ou deux fois) en fonction de son utilisation en fleurant avec de la farine ou du sucre glace.

Pour faire une galette, il faut faire un tourage à 5 tours. Pour faire des tartes, mille-feuille ou chaussons, il faut effectuer un tourage à 6 tours

N’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux photos

Pâte feuilletée et applications
Album : Pâte feuilletée et applications
Nouvel essai.... Encore du boulot
14 images
Voir l'album

Petites idées

Pour le petit déjeuner, vous pouvez confectionner des chaussons aux pommes, à la compote de votre choix ou même au nutella ou autre pâte à tartiner.

Vous pouvez confectionner des excellents petits tartes aux oignons et lardons en faisant à l’emporte-pièce de petits rond de pâte. Sur ces ronds, placer un cc de lardons et des oignons caramélisés. Enfourner 20 minutes dans un four à 180°C- 200°C.

Une dernière petite astuce, lorsque vous découpez le morceau de pâte, au moment de la placer sur la plaque de cuisson, il faut la retourner. Une fois découpée, laisser votre pâte reposer un peu avant de la garnir car à cause des tours données, la pâte à tendance à se détendre un peu.

 




Tarte audreine

16042013

Une recette de tarte amandine aux poires faite pour l’anniversaire d’une future maman qui suite aux effets secondaires de l’occupation de son petit bidon n’aime plus le chocolat.

Tarte audreine
Album : Tarte audreine
Pictures !!!!
6 images
Voir l'album

Avant tout, la mise en forme…

Il faut encore une fois s’exercer à mettre en forme une pâte mais cette fois c’est une pâte sucrée.

La première étape consiste à abaisser la pâte sur un plan de travail froid légèrement fleuré (saupoudrer de farine). Si nécessaire, arrondir et aplatir la boule de pâte. Poser le rouleau au milieu de la pâte, appuyer modérément et régulièrement (et non on ne met pas tout son poids sur le rouleau) en maintenant les mains bien à plat aux extrémités du rouleau. Ne pas pousser le rouleau, exercer une pression régulière avec un mouvement de va et vient. Pour éviter que la pâte ne colle sur le plan de travail, décoller la régulièrement. Faire pivoter la pâte d’un huitième de tour et recommencer en s’assurant que la pâte n’adhère pas au plan de travail. Si c’est le cas, farine à nouveau.

Contrôler le diamètre de l’abaisse qui doit correspondre à celui du cercle plus la hauteur des deux côtés. Contrôler également son épaisseur qui doit être de 2 mm et très régulière. Enlever l’excédent de farine sur la pâte et piquer la à la fourchette.

Beurrer copieusement un moule à tarte. Surtout n’hésitez pas car sinon le démoulage sera compliqué.

Placer la pâte au-dessus du moule. Appliquer l’abaisse contre les parois du cercle. Ne pas tourner autour du cercle, mais le faire pivoter et travailler devant soit à midi. Comme pour l’abaissement de la tarte, ce n’est pas vous qui bougez mais c’est la pâte. Appuyer modérément sur la pâte avec les deux pouces, en soulevant légèrement le cercle, pour que les bords de la pâte soient parfaitement parallèles au fond et forment un angle droit. La première astuce est de bien marqué le pli en bas de la tarte.

Découper l’excédent de pâte à l’aide d’un rouleau en le passant une ou deux fois sur le cercle. Relever régulièrement les crêtes (les côtés de la pâte) en les pinçant entre le pouce et l’index, tout en travaillant devant soi « à midi ». Passer le doigt autour et à l’extérieur du cercle pour s’assurer que la pâte ne déborde pas.

Poser le cercle ainsi foncé sur une tourtière ou une plaque de pâtisserie recouverte d’un papier de cuisson.

Avant de garnir la tarte, faire cuire ce fond à 180°C durant 10 minutes

Bon c’est pas tout mais il faut faire le meilleur

L’astuce pour ne pas avoir une tarte amandine trop lourde, il faut s’appliquer à faire une pâte très fine.

Pour les poires, je vous conseille de prendre des poires en conserves qui seront plus tendres. Si vous utilisez des poires fraîches, il faut les pocher au préalable.

Ingrédients : 1 boite de poires en conserves (entières coupées en 2), 100 gr de beurre en pommade (mis quelques heures auparavant à température ambiante), 100 gr de poudre d’amande, 100 gr de sucre, 2 œufs.

Mélanger le beurre, le sucre, la poudre d’amande et les œufs dans un cul de poule avec une marisse jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Placer les demis poires sur le fond de tarte précuit et napper du mélange à la poudre d’amande. Vous pouvez ajouter des amandes effilochées si vous le souhaitez.

Enfourner pour 40 minutes dans un four à 180°C.

Déguster la tarte tiède ou froide.




Risotto de coquillette au champagne

12042013

Pour faire un petit repas en amoureux chic et choc…. et utiliser un reste de champagne également. Cette cuisson des pâtes change de la traditionnelle cuisson à l’anglaise mais ne peut être faite qu’avec des petites pâtes.

Selon votre goût, vous pouvez ensuite ajouter des crevettes, du parmesan…

Risotto de coquillettes au champagne
Album : Risotto de coquillettes au champagne
C'est chic, C'est choc mais ça reste des coquilettes !
5 images
Voir l'album

Pour une recette plus conventionnelle du risotto mais tout aussi bon c’est par là

Pour 2 amoureux

Ingrédients : 30 cl d’eau, 10 cl de champagne, 130 gr de pâtes coquillettes, une échalote, huile d’olive, 1 cs de crème liquide entière.

Mettre une échalote coupée de la taille des grains de riz crus dans une poêle avec de l’huile d’olive et la faire caramélisée. Rappelez un jour de vous expliquer comme coupé les oignons ou les échalotes.

Ajouter les coquillettes crues et les faire nacrer afin de faire ressortir l’amidon et donc le cremeux de vos pâtes. Nacrer chaque coquillette de partout et une fine enveloppe d’huile doit être faite sur chaque coquillette.

Ajouter du champagne ce qui donnera une pointe d’acidité à votre plat. Ajouter l’eau. Il faut ensuite compter 9 minutes de cuisson à partir du moment où le liquide boue.  Remuer continuellement  à feux doux.

Laisser ensuite reposer dans son jus si nécessaire. Ceci va permettre aux coquillettes de gonfler.

Au moment de servir, faire chauffer les coquillettes et ajouter de la crème entière liquide (Vous pouvez également utiliser mascarpone et/ou du parmesan). Remuer délicatement Si vous n’avez pas mis de parmesan, le mélange sera moins lié. Le mélange doit rester liquide et sera servi dans des assiettes creuses.







arsouilles |
Safran des Prises |
Les gâteaux de Claudine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cuisine et buffet de mika
| la Cigale Huile d'olive à S...
| DESSERTS