• Accueil
  • > Archives pour février 2013

Madeleine au nutella

28022013

Revue de la petite madeleine de Proust

Ingrédients : 150 gr de farine, 125 gr de beurre, 150 gr de sucre blond, 2 œufs, 2 cs de lait, 1 cc de levure chimique, Nutella.

Préchauffer un four à 220°C.

Battre les œufs avec le sucre. Ajouter la farine, la levure, le beurre fondu et le lait. Mélanger.

Mettre1 cs du mélange dans chaque empreinte de madeleine du moule. Dans chaque madeleine, mettre 1 cc de nutella.

Faire cuire 3 min à 220°C puis 6 min à 180°C.

Conseil : Vous pouvez remplacer le nutella par du sirop de liège ou de la confiture de fruits rouges.




Sauce Saclà Poivrons Ananas

27022013

Il y a quelques temps, je vous avais parlé du petit colis que m’avez envoyé la marque Saclà. Si vous avez raté l’épisode voici le tutoriel de rattrapage

Aujourd’hui, je vous donne des idées pour utiliser la sauce poivrons ananas autrement que pour vos pâtes ou votre riz.

Première idée : TARTE saucisse, haricot vert et sauce poivrons ananas.

La première idée, utiliser cette merveilleuse sauce en fond de tarte. En plus la saucisse type merguez ou chipolatas se marie très bien avec.

Il vous suffit d’avoir à disposition une pâte feuilletée, 2 œufs, du lait entier, de la maizena, des aromates, des saucisses, des haricots verts ou autres légumes et de sauce Saclà poivrons ananas

Apres… étaler votre pâte feuilletée, la badigeonner de sauce poivrons ananas. Couper vos saucisses en rondelles et vos légumes. Les mettre sur votre pâte. Faire au « sauce » avec les œufs, le lait et la maizena et les aromates. Répartir sur votre pâte la sauce. Enfourner 40 minutes à 180°C.

Deuxième idée :TORTILLAS de blé au bœuf et à la sauce poivron ananas.

Seconde idée, faire des tortillas de blé avec la sauce poivrons ananas… C’est génial pour les personnes qui n’aiment pas les tortillas mexicains trop épicées.

Il vous suffit de faire cuire votre viande de bœuf avec quelques oignons, y ajouter la sauce et ensuite garnir votre tortillas…

Après je n’avais plus d’idées car le pot était déjà vide L.

 




A propos … du cramique ou craquelin !!!

26022013
Craquelin / Cramique
Album : Craquelin / Cramique
Un vrai petit dej'
2 images
Voir l'album

Les craquelins ou cramiques (Kramiek en flamand) sont des brioches aux pépites de sucre d’origine belge mais que l’on trouve dans toutes les boulangeries du Nord de la France. Vous trouverez les meilleurs à la Maison du pain (Lille) ou chez Legros (Bergues). Les deux boulangeries sont difficiles à départager.

Attention, celui dont je fais les louanges n’est pas la viennoiserie du même nom en forme de tresse vendue uniquement le matin de noël.

Cette brioche convient bien au petit déjeuner, au gouter en toutes circonstances donc. Certains l’appellent le pain gâteau au sucre !(quelle insulte !!)

Il existe néanmoins quelques subtilités entre les deux pains. Le cramique, moins sucré, accueille du lait et des raisins secs, le craquelin, «ce biscuit qui craque sous la dent», ne comprend que du sucre perlé et pas de lait. Le craquelin est, en Belgique, un pain brioché constellé de pépites de sucre. Ce nom vient du néerlandais krakeling. À Grammont, les craquelins sont en forme d’anneaux ; leur bénédiction et leur distribution constituent l’un des éléments de la fête du feu et du pain de la fin de l’hiver.

Et au milieu de la table sur son plateau surélevé s’étale à l’admiration de tous le craquelin doré, fier de sa prestance, de sa rondeur, de ses diamants de sucre, il vous dit « regardez-moi, ne suis-je point le plus beau, je trône comme un prince au-dessus de ses sujets ».  Hélas des paires de petites mains se sont tendues, saisissant les parts moelleuses. Du craquelin il ne reste que quelquesn miettes, car comme le dit le proverbe… »ventre affamé n’a point d’oreille »

Bref, vous pourrez poser la question à tous les parisiens que j’amène dans le nord…Hors de question de repartir sans son craquelin !

Vous trouverez sur le net de nombreuses recettes de cramiques. Pour le moment, ayant des références excellentes je n’ose m’aventurer à faire cette recette. Par contre, n’oubliez pas il ne faut pas alléger la recette. Le cramique ou craquelin est riche en œufs, riche en sucre et riche en beurre. C’est ce qui lui donne cette croûte  exceptionnelle et cette mie moelleuse et fondante à la fois ! Un cramique ALLEGE se transforme en une simple brioche!




Financiers au chocolat

25022013

Et oui la finance peut également envahir une cuisine ! Ces petits gâteaux accompagnent très bien une mousse au chocolat ou alors s’accompagnent très bien d’une crème anglaise. Ce qui est particulièrement apprécié dans les financiers c est leur pâte très finement amandée, leur bon goût de beurre et d’amande, leur cœur moelleux et léger ; les bords légèrement craquants et leur aspect légèrement bombé mais pas craquelé. Le miens n’ont pas la forme typique en lingot d’or.

Financiers au chocolat
Album : Financiers au chocolat
Photos des financiers au chocolat
3 images
Voir l'album

Pourquoi donner un nom pareil ?

Les financiers étaient à l’origine de petits gâteaux de forme ovale, fabriqués par les sœurs de l’ordre des visitandines, jusqu’à ce des suisses décident de reproduire la recette en lui donnant une forme différente pour qu’on ne les accuse pas de plagiat. C’est ainsi que les gâteaux prirent la forme de lingots (Suisse oblige) et le nom de financiers. Les miens sont ronds mais ce n’est pas grave car ils sont merveilleusement bons !

Passons la finance… au four !

Pour 10 mini muffins et 1 mini cake

Préparation : 15 minutes, Cuisson : 15 minutes

Ingrédients : 5 blancs d’œufs, 62 gr de beurre doux, 26 gr de beurre demi-sel, 87 gr de chocolat noir corsé Nestlé dessert, 167 gr de sucre glace, 100 gr de farine à gâteaux, 100 gr de poudre d’amandes.

Préchauffer un four à 180°C. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il prenne une couleur ambrée. Retirer le du feu et laisser le tiédir.

Fouetter les blancs au fouet à la main jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Ajouter le sucre glace en pluie et mélanger bien. Incorporer la poudre d’amande et la farine. Mélanger bien. Verser le beurre tiédi et le chocolat fondu dans la préparation. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et sans grumeaux.

Verser la pâte dans les moules et enfourner 15 minutes.

Sortir les financiers et démouler les sur une grille. A servir tièdes ou froids.

Quelques astuces !

Voici quelques astuces pour faire cette recette que je n’ai pas toutes suivies car j’en ai pris connaissance par la suite.

Les blancs d’œufs doivent être à température ambiante et légèrement battus à la fourchette de façon à ce que leur fluidité permette d’obtenir une pâte bien souple. Si vous utilisez des blancs d’œuf sortis du réfrigérateur, vous risquez de figer le beurre et de durcir les financiers. Certaines recettes demandent de monter les blancs en neige. Ceci a l’avantage d’avoir une pâte plus aérée mais elle a l’inconvénient de faire monter les financiers et de les faire éclater sur le dessus à la cuisson.

Pour avoir une texture fondante et moelleuse, il faut utiliser une poudre d’amande très fine, torréfiée et tamisée avec la farine et sucre glace. Pour libérer les saveurs, il faut torréfier la poudre d’amande quelques minutes au four en la mélangeant de temps en temps pour que le résultat soit uniforme. Cette technique est valable aussi bien pour l’amande, la pistache, la noisette ou la noix.

Le beurre joue un rôle très important dans la préparation et surtout dans la conservation des biscuits. Pour la réalisation de bons financiers, il est nécessaire de le clarifier. Lorsque l’on fait fondre à feu très doux et sans remuer le beurre, les trois éléments (la caséine, les lipides et le petit-lait) qui le compose se séparent. La caséine, qui n’est autre que la protéine du lait forme une mousse blanche en surface. En dessous on distingue un liquide jaune miel, ce sont les lipides, qui constituent à eux seul le beurre clarifié. Enfin au fond de la casserole, il s’agit du petit-lait. Pour clarifier le beurre, lorsqu’il est fondu, on retire délicatement la caséine, puis on fait couler tout doucement les lipides en laissant au fond le petit-lait. Afin de vous faciliter la tâche, vous pouvez faire cette étape lorsque le beurre est tiède. L’intérêt n’est pas des moindres : ce beurre se conserve à température ambiante pendant plusieurs semaines, ne fume pas à la cuisson et permet de développer les arômes des ingrédients cuits avec. Vous comprenez mieux  pourquoi le beurre clarifié est une composante importante dufinancier. Ainsi, vous ne serez pas obligé de conserver les gâteaux au réfrigérateur (air humide), mais dans une boite en fer (air sec) qui permettra alors de garder le côté craquant sur les bords ! Par ailleurs, il mettra encore plus en valeur les parfums d’amandes.

 




A propos…de votre micro ondes

22022013

L’idée de cet article m’est venue un soir d’hiver lorsque fatiguée je réchauffais au micro ondes les restes d’un succulent repas. Comme quoi une recette savoureuse peut se cacher dans quelques centimètres de
plastique ;). Que les puristes de la gastronomie nous pardonnent pour cette entorse mais qu’on se le dise le micro-onde c’est pratique !

La cuisson au micro-ondes

Dans un four classique, la source de chaleur chauffe l’air présent dans la cavité, les parois du four, les récipients et enfin l’aliment : il chauffe donc par convection, conduction ou rayonnement.

Dans les micro-ondes, les ondes électromagnétiques, semblables à celles de la radio ou de la télévision( à fréquence beaucoup plus élevée : 2450 mégahertz) permettent de chauffer les aliments. Les molécules d’eau présentes dans les aliments vont s’agiter sous l’action des ondes. Il en résulte un échauffement immédiat, considérable et rapide dans la masse même de l’aliment. Cette élévation de la température provoque sa cuisson.

Que mettre dans le micro-ondes ?

Le plat idéal est transparent aux ondes. Vous pouvez par exemple utiliser :

  • du verre à feu ou de la vitrocéramique qui acceptent des variations importantes de température.
  • de la terre émaillée ou poterie culinaire
  • de la porcelaine (sans décor métallique), la faïence.
  • certains plastiques spécialement conçus pour le micro-ondes. Les plastiques courants seront utilisés pour de courtes durées et de préférence sans matière grasse.

Les moules en silicone ne se détériorent pas avec la cuisson au micro-ondes, n’hésitez donc pas à les utiliser ! N’utilisez que le mode de cuisson classique, surtout pas en mode gril avec une puissance maximum de 750 watts et des temps de cuisson court (5 à 15 minutes) Vérifiez toujours la cuisson en cours à l’aide de la lame d’un couteau.

Utiliser de préférence des récipients ronds, carrés ou ovales, adaptés à la taille de l’aliment.

Ne pas utiliser de récipients en métal cerclés de métal ou avec des décors dorés ou argentés, de papier d’aluminium, de récipients en terre poreux. En effet, le métal ne laisse pas passer les ondes, mais les réfléchit et les renvoie vers les parois du four risquant ainsi d’endommager et de provoquer des étincelles.

Y a-t-il un danger ?

Les ondes sont parfaitement inoffensives si elles sont utilisées dans l’enceinte close du four et n’entraînent aucune altération des aliments. Il faut tout de même savoir que les minéraux et les vitamines sont mieux préservés que par les méthodes de cuisson et de réchauffages traditionnels.

Que cuire au micro-ondes ?

La cuisson au micro-ondes concerne les légumes frais ou surgelés, les féculents, … mais en aucun cas les œufs dans leur coquille .En effet la vapeur ne pouvant s’échapper de la coquille des œufs, l’œuf sous le gonflement du volume de vapeur d’eau à l’intérieur de sa coquille éclaterait dans le four. Quelques idées…

Légumes

Si vos légumes ne sont pas épluchés, piquer les afin d’éviter que la vapeur d’eau reste bloquée à l’intérieur du légume et fasse éclater le légume. Ne saler pas vos légumes avant de les cuire. Voici un petit récapitulatif des temps de cuissons

  • 4 fonds d’artichauts : Coupez les morceaux, les faire cuire 15 min cuire avec 1 noix de beurre, le jus d’1/2 citron et 1/2 verre d’eau.
  • 500 gr de pointes d’asperges : Faire cuire 8 minutes avec un fond d’eau et du beurre
  • 1 aubergine entière : Piquer la et la faire cuire 6 minutes avec un fond d’eau
  • 500 gr de bouquets de brocolis : Faire cuire 8 minutes avec 1 dL d’eau.
  • 500 gr de carottes en rondelles : Faire cuire 7 minutes avec de l’eau, du beurre ou de la sauce
  • 250 gr de champignons en lamelles : Faire cuire 3 minutes avec du citron et 20 gr de beurre.
  • 500 gr de choux de Bruxelles : Faire cuire 8 minutes avec du beurre et 1/2 verre d’eau.
  • 500 gr de courgettes : Faire cuire 7 minutes avec un peu de beurre et des herbes aromatiques
  • 4 endives : Faire cuire 12 minutes avec du beurre
  • 500 gr de petits pois écossés : Faire cuire 6 minutes avec un peu de beurre et 1/2 verre d’eau
  • 500 gr de poireaux en lamelles : Faire cuire 12 minutes avec un peu de beurre et 1/2 verre d’eau
  • 300 gr de pois gourmands : Faire cuire 6 minutes avec un peu de beurre et 1/2 verre d’eau
  • 300 gr de poivrons en morceaux dont la peau a été piquée : Faire cuire 10 minutes avec de l’huile d’olive
  • 4 pommes de terre avec la peau : Les inciser avant cuisson et les plonger dans ½ verre d’eau. Faire cuire 9 minutes.
  • 6 tomates dont la peau a été piquée : Mettre dans un plat avec un filet d’huile d’olive. Faire cuire 4 minutes.

Pour cuire vos légumes la vapeur, il suffit d’ajouter quelques cuillerées d’eau, les couvrir et de les cuire. A mi-cuisson, vous leur ajoutez les matières grasses nécessaires et les assaisonnez à votre convenance. MAIS, la cuisson vapeur des asperges et haricots-verts n’est pas recommandée au micro-ondes à cause de leur texture fibreuse. Leur remise à température au micro-ondes (réchauffage) ne pose par contre aucun problème.

Vous pouvez utiliser le micro-ondes pour blanchir les légumes afin de les congeler. Préparer vos .Ajoutez deux à trois cuillerées d’eau en moyenne par 500 g d’aliments à blanchir. Couvrir et chauffer selon les instructions de la notice de votre micro-ondes. Les légumes doivent être d’une même couleur vive et uniforme. Remuez à mi-cuisson. Puis plonger immédiatement les légumes dans l’eau glacée. Sécher avec une serviette pour absorber l’excédent d’humidité.

Les pâtes alimentaires, le riz et les lentilles

Ils doivent êtres recouverts d’un litre d’eau chaude salée et cuire à couvert. On les découvre en fin de cuisson.

Les mets pour les carnivores

Pour toutes les cuissons en papillotes, utilisez du papier sulfurisé et diminuez le temps de cuisson par deux, tout en vérifiant la cuisson avec la lame d’un couteau. Vous pouvez y cuire tous les poissons et volailles, en prenant soin de ne pas trop prolonger la cuisson : cela les dessécherait.

Quelques astuces / conseils !

En mettant trop longtemps l’aliment au micro-onde, vous risquez de le dessécher voire même de le carboniser. Pour éviter cela, notamment pour les petites quantités, placer un verre d’eau à côté.
Pour couvrir vos aliments, utiliser une assiette, du papier sulfurisé, du film étirable spécial micro-ondes. Le récipient ne doit pas être fermé hermétiquement pour éviter les brûlures dues à la vapeur. Le fait de couvrir les aliments vous permettra de conserver leur saveur, d’obtenir une cuisson homogène, de raccourcir le temps de cuisson, d’éviter les projections et leur dessèchement.

ATTENTION , ne pas couvrir : les viandes rouges rôties ainsi que les aliments à base de pâte quiches, pizzas, les liquides.

Les aliments avec enveloppe ou peau (pommes de terre, saucisses..) doivent être piqués, ou coupés avant.

Bref, pas le temps ou pas le courage malgré une furieuse envie de savourer un bon petit plat ? Les recettes micro-ondes viennent à la rescousse…il ne vous reste plus qu’à faire ronronner la « bête » jusqu’à ce qu’elle vous délivre votre plat tout prêt !




A propos de … Sacla

20022013

Aujourd’hui pas de recette pas d’article… Mais un GRAND MERCI à l’entreprise Saclà qui m’avait glissé une petite surprise dans ma boite aux lettres : un petit colis avec trois de leurs nouveautés (sauce
poivrons ananas, sauce pesto «d’enfer » au piment rouge et sauce pesto à la truffe noire d’été). Le tout accompagné d’un très gentil mot qui m’a touché!

Ça change des factures ! J

Bref… Me voici un peu moins seule dans ma cuisine et sur mon blog. Vive les partenariats ! Et puis ça met un peu de pression. Je vous invite à venir rapidement sur le blog pour voir les bonnes choses à faire avec ces délicieux produits.

Saclà ca me dit quelque chose …

Sacla
Album : Sacla
Photo du partenaire Sacla
4 images
Voir l'album
 

Depuis 1939, date de sa création à Asti (dans le Piémont, en Italie), Saclà a développé près d’une centaine de produits : des olives mais également une très large gamme d’antipasti, de sauces pour pâtes et de sott’aceti (légumes dans le vinaigre de vin).

La réussite de cette entreprise, leader en Italie, est avant  tout une grande aventure familiale et humaine. Pour cette famille passionnée de  sensations culinaires, les sauces par leur fraîcheur et leur légèreté doivent  rappeler celles amoureusement mitonnées à la maison. Avec des recettes toujours  plus savoureuses et inventives, Saclà revisite depuis plus de 60 ans le  patrimoine culinaire italien.

Bref oui vous l’avez surement vu dans le rayon épicerie italienne ou alors même chez le traiteur italien.




A propos… des cuissons

19022013

Controverse sur le barbec’

Au risque de contrarier la gente masculin, les cuissons longues et douces sont à privilégier. En effet, le fait de griller et de faire brunir les aliments n’est pas sans conséquence sur leur valeur nutritive : perte des acides aminés, dégradation à partir de 60°C de la vitamine C, destruction de la vitamine D à partir de 110°C, disparition de vitamines des fruits et légumes à partir de 90°C. Afin de ralentir le brunissement de la viande, éviter de la saler avant de la cuire afin d’éviter une perte importante en eau. En effet, les aliments pauvres en eau brunissent plus rapidement. Si malgré tout, le barbecue est un impératif, veillez à ne pas mettre dans le feu vos viandes pour éviter la libération de molécules nocives pour la santé et notamment d’acrylamide.

Cuire au beurre ou à l’huile ?

D’après de récentes études, on ne craint rien à cuisiner avec du beurre. Lorsqu’on chauffe le beurre jusqu’à le faire brunir, le taux de molécules nocives augmenterait légèrement et resterait très inférieur à celui relevé dans les poudres de cacao ou céréales transformés. Néanmoins, les huiles nous apportent des acides gras essentiels de la familles des oméga 3, 6 et 9 indispensables à notre santé et sont beaucoup moins riches en graisses saturées que le beurre.

Et les margarines dans toute cette histoire ? Indépendamment du goût final, entre de la margarine et du beurre que choisir ? La réponse n’est pas si simple. Entre une margarine « partiellement hydrogénée » et du beurre, préférez le beurre. Entre une margarine « hydrogénée » et du beurre, tout dépend du degré d’hydrogénation… En gros, les graisses saturée étant toujours moins novices que les graisses trans de la margarine partiellement hydrogénée, le choix du beurre semble le mieux pour la santé.

Quelques conseils et astuces

Les secrets chimiques de la cuisson des meringues et des soufflés. Les protéines de blancs d’œufs qui tapissent les bulles d’air introduites lors de la montée des œufs en neige forment sous l’action de la chaleur une armature rigide emprisonnant l’air. Les bulles d’air, selon la loi des gaz parfaits et sous l’action de la chaleur, gonflent. Donc si l’on ouvre le four avant que les protéines d’œuf ne se rigidifient, notre soufflé va retomber. Pour des soufflés ou des meringues impeccables, il suffit donc de monter vos blanc en neige très ferme (un max de bulles d’air), de passer votre four en mode gril quelques minutes avant la cuisson privilégiant ainsi une chaleur venant du fond du four et diminuant les perturbations lors de la prise de volume.

Pour ne plus rater la cuisson de vos pâtes à tartes, badigeonnez le fond et les côtés de votre pâte d’un blanc d’œuf. Sous l’action de la chaleur, il se transformera en gel et évitera que votre pâte n’absorbe le liquide du contenant comme un buvard.

Faut-il mettre de l’huile dans la cuisson des pâtes ? Et bien NON ! L’huile étant non soluble à l’eau, elle restera en surface et ne sera d’aucune utilité. Si vous souhaitez que vos pâtes ne se collent pas entre elles lors de la cuisson, il vous suffit d’ajouter une cuillérée à café de vinaigre dont l’acide va modifier la charge électrique des protéines et va contribuer à la répulsion des pâtes entre elles.

Pour avoir des œufs pochés ou des œufs à la coque parfaits, il suffit d’ajouter du vinaigre dans l’eau de cuisson. Le blanc coagulera plus rapidement et maintiendra plus tôt dans la cuisson le jaune à l’intérieur. Ce qui est bien utile en cas de fissure de vos œufs à la coque.

N’hésitez pas à me faire part aux astuces que vous utilisez lors de la cuisson de vos plats…




Milles feuilles de pain safrané, saucisses de Strasbourgs et écrasée de pommes de terre

18022013

Recette inventée un vendredi soir en ouvrant mon frigo. Vous pouvez faire place à votre créativité en modifiant les ingrédients … Viandes de grisons, confits de canards. Je vous laisse maîtres ! Le résultat in picture

Milles feuilles à la pomme de terre
Album : Milles feuilles à la pomme de terre
Photo de la recette Milles feuilles de pain safrané, saucisses de Strasbourgs et écrasée de pommes de terre
5 images
Voir l'album

Purée, qu’est que c’est bon !

Pour 2 mille feuilles

Ingrédients : 200 gr d’écrasée de pommes de terre faites maison, 3 saucisses de Strasbourgs coupées en fines rondelles, 4 tranches de pain de mie, Safran.

Emietter les tranches de pain de mie et les faire infuser dans le safran avec un peu d’eau bouillante durant 20 minutes.

Dans un cercle de 7 cm de diamètre, mettre une couche de pain de mie safrané essoré. Réserver au frais une heure.

Ajouter une couche de rondelles de saucisses de Strasbourg et finir par une couche d’écrasée de pommes de terre.

Réserver au frais durant une heure.

Enfourner 20 min à 180°C.

Servir




A propos… des aliments aphrodisiaques

14022013

Le jour de la saint-valentin, c’est le sujet à aborder !!!

Il faut bien l’avouer du point de vue scientifique peu d’aliments sont reconnus comme aphrodisiaques. Mais certaines épices, racines, fruits de mer…  sont par ailleurs très intéressants dans une perspective nutritionnelle et délicieux à cuisiner et déguster à deux. Ils seront au moins une source de plaisir pour vos papilles !

LE CHOCOLAT

Si sa richesse en théobromine et en caféine stimule la circulation sanguine, c’est surtout pour sa capacité à générer des endorphines qu’il est recherché.

Théobromine : est un composé amer de la famille des méthylxanthines, qui comprend aussi des composés similaires comme la caféine ou la théophylline. En dépit de son nom, ce composé ne contient pas d’atomes de brome. La concentration pour 100g de chocolat est variable selon le type de chocolat:

Chocolat blanc: <0,1 mg ; Chocolat au lait: 150–220 mg ; Chocolat noir: 450–1 600 mg

LES HUITRES

Très riche en zinc, elle favoriserait la production de semence chez l’homme et stimulerait la synthèse de la testostérone.

L’ASPERGE

Ce légume dédié à Aphrodite est  très riche en stéroïdes et stimule la production de testostérone.

L’AIL

Malgré son effet catastrophique sur l’haleine, ses propriétés aphrodisiaques sont réputées, sans doute à cause de son action sur le système cardio-vasculaire qui boosterait les performances. Attention, une surconsommation peut entrainer des douleurs gastriques.

Croquer cette petite gousse donnerait force et vigueur… Mais attention aux effets secondaires de cette potion magique !

LE GINGEMBRE

Cette racine magique provoquerait un puissant afflux de sang puis une bouffée de chaleur et de désir incitant aussi bien l’homme que la femme à faire l’amour.

Aujourd’hui, le gingembre est utilisé aux USA dans une boisson très prisée « ginger ale » et est un ingrédient du pain d’épice (gingerbread).

LE GINSENG

Cette racine est réputée pour constituer un excellent stimulant qui boosterait la libido mais pas que… Parmi toutes ces qualités, elle est réputée pour être très riche en vitamine, en sels minéraux et antioxydants.

LE SAFRAN

Cette épice est depuis toujours liée à la sensualité et à la séduction. Le safran stimulerait la libido et redonnerait éclat et vigueur aux muqueuses vaginales en les lubrifiants. Mais, comme toutes potions magiques, à forte doses il est soporifique. A vos risques et … sommeil !

LA VANILLE

Les graines de vanille auraient un effet euphorisant et permettraient de combattre la fatigue sexuelle en agissant sur le système nerveux central. Ceci permet de clore le débat sur la question « C’est meilleur la danette au chocolat ou à la vanille ? ». Vous me trouvez pas ?

LE PIMENT ROUGE

Stimulant pour la circulation sanguine, accélérateur du rythme cardiaque, le piment favorise également la sudation. Il libère des endomorphines, entrainant une sensation de bien-être et aiguise toutes les perceptions.

L’AVOINE

Un bon reconstituant qui s’avérait très utile lors de certaines… pannes en stimulant la libération de testostérone. Faut-il pour autant en garder un paquet au pied du lit ?

Au final, nous aurons donc au menu de la saint valentin :

En entrée : Des huitres ou une soupe pimentée

En plat : Noix de saint jacques au safran accompagné
d’asperges et de pain ailé (attention aux effets secondaires)

En dessert : Duo de mousse (chocolat noir et vanille)

Au final : un massage au ginseng

En collation de minuit au cas où : des galettesbn d’avoines ;)




A propos … des bienfaits du miel.

12022013

En ce mardi gras, après les fêtes de noël, les fêtes de nouvel an, la galette de rois et la chandeleur, on commence à en avoir un peu marre des plaisirs sucrés !

J’ai eu envie donc d’écrire un petit article pour ceux qui voudraient manger des crêpes en se donnant bonne conscience et qui fasse les louages des abeilles (Et non elles ne font pas que piquer !) Donc, cette année pour inaugurer laissez-vous tenter par des crêpes au miel !

Il n’y a pas un miel mais des quantités de miel… Fruités, fleuris, doux, corsés, il y a forcément un miel fait pour vos papilles. Pas de complexes, le miel sucre naturellement en apportant de la saveur et de l’équilibre. Il est en effet 20 % moins calorique que le sucre (à condition bien sûr d’en mettre la même quantité).

Le miel est sucré certes mais il n’a pas grand-chose à voir avec le sucre blanc raffiné. Riche en sels minéraux : phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium…, le miel favorise la croissance, fortifie le squelette, revitalise l’hémoglobine. Sa très large gamme de vitamines facilite la digestion des autres aliments et la rétention bénéfique du calcium et du magnésium. Sa couleur, variant du jaune très pâle au marron très foncé en passant par le rouge rubis dépend de la nature des fleurs butinées. Tous les miels sont des reconstituant cardiaque et sanguin. De plus, grâce à sa haute concentration en sucres, sa richesse en diastases et en essences aromatiques, le miel possède un certain pouvoir antiseptique : efficace pour soigner les maux de gorge et les intestins. Et pour finir il a même des propriétés laxatives.

A ses facultés générales, chaque miel allie les vertus médicinales de la fleur dominante dont il provient. Il existe donc des vertus supplémentaires pour certains miels. En voici quelques exemples :

Miel d’acacia connu pour être un régulateur intestinal et recommandé pour les enfants

Miel de bruyère connu pour être un antifatigue et une aide contre les problèmes rénaux

 Miel de châtaignier connu pour ses propriétés cicatrisantes.

Miel de tilleul recommandé en cas d’états nerveux et d’insomnies

Miel d’oranger recommandé en cas d’états nerveux, d’insomnies et de migraine







arsouilles |
Safran des Prises |
Les gâteaux de Claudine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cuisine et buffet de mika
| la Cigale Huile d'olive à S...
| DESSERTS